La beauté au naturel

La peau du bébé et ses spécificités. Comment en prendre soin ?

A première vue, la peau d’un bébé peut sembler être similaire à celle d’un adulte. Il existe toutefois une différence entre les caractéristiques cutanées d’un bébé et la qualité de peau d’une personne adulte. Cette dissemblance est la raison qui explique pourquoi la peau de nos chérubins sollicite beaucoup plus d’attention.

Un petit-être fragile

Le bébé est un petit-être très fragile. Tous les soins qu’on lui apporte doivent être, non seulement, adaptés mais aussi prescrits par un médecin ou un spécialiste. De telle précaution est capitale pour préserver son bien-être. Son régime alimentaire ainsi que ses soins corporels doivent répondre à des exigences strictes. L’article suivant se portera en particulier sur les spécificités de l’enveloppe cutanée des bébés.

Il est assez fréquent que certains nouveaux parents ignorent comment entretenir la peau de leur bambin. Ce manque d’information les incite à consulter un médecin dès qu’un changement inhabituel se manifeste. C’est une réaction tout à fait normale et d’ailleurs vivement conseillée. D’un autre côté, il est possible de limiter ces déplacements incessants et ainsi atténuer le stress que cela occasionnent.

Pour cette raison, essayons de comprendre les particularités de la surface dermique des tout-petits. Comment elle se développe ? Quels sont les changements externes qui s’y produiront probablement? Les réponses apportées à ces questions vous permettront d’être plus sereine durant le développement de votre petit chou.

Une peau immature

La peau des bébés est désignée comme immature car elle n’a pas encore achevé son développement final (une peau similaire à celle des adultes). En général, la maturité de l’enveloppe cutanée arrive vers l’âge de 2 ou 3 ans. Avant cet âge, il est important de garder un œil sur l’enveloppe corporelle de votre enfant.

La surface dermique des bébés sont très fines et sensibles. Selon les scientifiques, cette couche est 5 fois plus fine que celle des peaux matures. Sachez aussi qu’elle l’est encore plus pour les bébés nés prématurément. Etant né avant terme, la barrière protectrice de l’enfant est extrêmement faible. Ce qui exige une attention particulière.

Une peau qui se dessèche facilement

Chez les nourrissons, le film hydrolipidique (film graisseux) se forme progressivement. Durant le développement de ce protecteur cutanée, la peau de l’enfant se trouve être sans défense. De ce fait, les agressions externes, les changements de températures et les soins cosmétiques inadaptés vont détériorer la qualité de celle-ci.

Ces attaques de toutes parts auront des répercussions sur le développement des couches dermiques et même sur la santé du petit. Cette faible protection est la principale cause du dessèchement rapide de la peau de nos chérubins. Voilà pourquoi il est primordial de garder nos tout-petits à l’abri des UV.

Dans le but de comprendre davantage le fonctionnement du film hydrolipidique, il est nécessaire de faire un petit exposé sur le pH de la peau d’un bébé.

Un pH faible

Lorsqu’on parle de soin cutané pour les bébés, le mot pH neutre revient constamment. Mais en quoi le pH est-il si important ? Nous allons le découvrir.

Le pH ou potentiel hydrogène est un constituant essentiel du film hydrolipidique de la peau. Le taux du pH de celui-ci caractérise la qualité de la couche protectrice de la surface dermique. Petit rappel, le nombre 7 est la valeur du pH neutre. Un pH supérieur à ce nombre est dite alcalin. Dans le cas contraire, le pH est acide.

Concernant le taux de pH des bébés, celui-ci est estimé neutre à la naissance. En d’autres termes, leur enveloppe corporelle a un pH7. Pendant le développement des cellules cutanées, ce taux de pH  évolue jusqu’à atteindre le niveau d’acidité optimal (pH 5,5). Ce n’est que vers ses 4 mois que la peau de votre chérubin commence à être acide. De pH 6, ce taux se stabilise progressivement à pH 5.

Etant donné que sa peau n’a pas encore le niveau de pH similaire à celui des peaux matures, il est capital d’en prendre soin. En effet, ce manque d’acidité rende leur peau fragile et sensible. Le bébé est alors plus sensible aux diverses maladies cutanées ou autres.

Le pH d’une peau mature est estimé à 5,5. Notre surface dermique est donc acide. L’acidité contenue dans le film hydrolipidique protège la peau des agressions extérieures (bactéries, UV, pollution…). Un dérèglement de ce pH cause le dessèchement ou l’excès de sébum de la surface cutanée. Par ailleurs, les produits cosmétiques doivent respecter ce pH afin de préserver la qualité naturelle de cette barrière protectrice.

Une peau très perméable

Mise à part le manque d’acidité de la peau des bébés, il est aussi important de connaitre que cette surface cutanée est très perméable. Ce manque d’étanchéité est une opportunité pour la prolifération des bactéries et autres organismes néfastes à la peau. Tel est aussi le cas des actifs des savons et autres produits cosmétiques naturels ou conventionnels. Cela va notamment affecter le système immunitaire de l’enfant. Il est de ce fait capital d’adopter des soins corporels adaptés à son état physique.

Cet excès de perméabilité est aussi valable de l’intérieure vers l’extérieure. Ainsi, la peau du bébé laisse facilement échapper l’eau. Pour cette raison, il est conseillé de donner fréquemment un biberon d’eau à votre enfant. Aussi, éviter de l’envelopper dans des couches épaisses de tissus pour atténuer la perte d’eau. Quant à l’accumulation de l’humidité dans ses vêtements, cela va engendrer des irritations ou de l’eczéma.

Les gestes quotidiens pour prendre soin de mon bébé

La peau de votre bébé est sensible. Cette surface cutanée atypique mérite d’être bien chouchoutée.

Les produits utilisés

Prendre soin de la peau de votre trésor ne signifie pas acheter un panel de produit cosmétique. Sa barrière cutanée est très faible et supporte mal les actifs des produits. Généralement, l’entretien de la surface dermique de votre enfant ne requiert pas beaucoup de chose. De l’eau tiède et une débarbouillette ou gant de toilette propre suffisent. L’usage du savon au pH inférieur à 7 est conseillé pour nettoyer quelques zones du corps tels que les mains, les fesses et les organes génitaux. Faites en sorte de bien rincer ces parties du corps si vous faites usage d’un savon.

L’usage des lingettes ne doit pas se faire fréquemment. Gardez cela pour une extrême urgence.

La fréquence du bain de bébé

La fréquence du bain contribue à entretenir la qualité de la peau de votre enfant. Contrairement à ce que l’on pense, les bains journaliers ne sont pas du tout bénéfiques.

Le calcaire contenu dans l’eau va agresser la surface cutanée de la peau. Ce qui cause le dessèchement de la surface dermique des nourrissons. Afin d’éviter ce désagrément, 3 bains par semaine suffisent. Pour le reste du temps, utilisez une débarbouillette et de l’eau tiède accompagnée de savon pour les zones exposées et les fesses. Il est aussi important de spécifier que le bain d’un bébé ne doit pas durer plus de 15 minutes. Sa peau est très perméable et un long bain lui sera néfaste.

Les vêtements

Bien évidemment le choix des vêtements constitue un facteur essentiel dans la préservation de la peau d’un bébé. Pour le bien être de votre enfant, optez pour des tissus en cotons. Ces types de vêtements offrent un toucher doux à votre bébé. Sa peau sera à l’aise et ne sera pas sujette à des irritations.

Choisissez de préférence des habits amples pour que leur peau puisse respirer. Cela aide les cellules cutanées à se développer.

Pendant la lessive, rincez plusieurs fois ses vêtements pour que le savon soit complètement enlevé. Etant extrêmement perméable, la peau de votre bébé risque d’absorber le résidu de savon.

L’usage des couches

Les couches doivent-être remplacées régulièrement. L’urine ou les selles stockés  dans les couches risquent d’enflammer la peau et de l’irriter. Cette situation est notamment appelée érythème fessier. C’est une lésion dermatologique courante qui se manifeste généralement sous forme de rougeur cutanée plus ou moins importante. Les fréquences de changes sont ainsi importantes. En remplaçant une couche, n’oubliez surtout pas de nettoyer les zones intimes de votre enfant. Papoter la peau avec une serviette sèche et laissez ses fesses à l’air libre pendant un court moment. Cette étape est essentielle pour que la surface dermique puisse respirer et se sécher complètement.

Si votre enfant est victime d’un érythème fessier, évitez surtout l’usage des produits cosmétiques. Cela ne va qu’aggraver la situation. Tel est aussi le cas des talcs. Une fois au contact avec l’humidité, ces poudres vont se réfugier dans les plis de la peau. Ce qui causera ensuite des irritations.

La protection en hiver de bébé

Durant le froid hivernal, enveloppez votre bébé pour qu’il reste au chaud. Toutefois n’en faites pas trop. Comme je l’ai dit, il va perdre beaucoup d’eau et les sueurs qui humidifient ses habits ne sont pas bénéfiques pour sa peau. Comment savoir si mon enfant a trop chaud ? C’est simple. Vérifiez sa nuque. Si elle est complètement trompée c’est que votre bébé a trop chaud. Les zones exposées du corps doivent-être recouvertes en hiver. N’hésitez surtout pas à lui enfiler un bonnet et des petits gants.

Et en été ?

Les coups de soleil sont extrêmement néfastes pour la peau de votre bébé en été. Si possible ne sortez pas lorsqu’il fait trop chaud. Dans le cas où vous êtes obligé, portez votre bébé à l’ombre. Mettez-lui un chapeau et privilégiez les vêtements amples. Couvrez-lui les bras et les pieds. Et surtout, hydratez le régulièrement.

Maintenant que vous êtes conscient de la fragilité de la peau de votre bébé, il est temps d’aborder les changements qui peuvent vous perturber.

Quoi d’autre sur la peau de mon bébé ?

Il se peut que durant la croissance de votre chou, des changements de l’aspect de sa peau apparaissent. Il est essentiel de connaitre la plupart de ces transformations pour que vous puissiez les affronter sans crainte. Je tiens tout de même à préciser que la liste suivante n’est pas exhaustive. Aussi si la peau de votre enfant comporte des taches très inhabituelles, il est judicieux de consulter un médecin.

Le vernix

Le vernix est une substance de couleur blanchâtre qui recouvre la peau d’un bébé. Cette matière provient de l’utérus de la mère. Il se peut ainsi qu’après la naissance, la peau d’un bébé comporte encore du vernix. Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas grave. Cette matière partira toute seule.

Le milium et l’acné des bébés

Le milium se manifeste par des points blancs répartis sur le visage. Quant à l’acné, celui-ci se caractérise par des petits boutons rouges sur la figure. Ces deux manifestations ne sont pas graves. Elles s’estomperont au fil du temps que la surface cutanée se développe.

Dans le cas où des signes de changement vous inquiète, faites appel à l’avis d’un spécialiste.

La peau des bébés sont sensibles. Exprimez votre amour inconditionnel à votre enfant en choyant correctement son enveloppe corporelle.

 

Vidéo: Prendre soin de la peau de bébé - La Maison des Maternelles

Les bébés ont une peau très sensible, il est donc important d’en prendre soin. C’est pourquoi Hafida vous donne ses conseils pour chouchouter la beau de bébé.

 

Ajouter un commentaire

Suivez-nous

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et Google+