La beauté au naturel

Calmer la toux de bébé naturellement

Bien que bénigne, la plupart du temps, la toux de bébé est assez difficile à supporter. Ce symptôme peut donner naissance à de grandes inquiétudes. Et à chaque toux, les parents ont l’impression d’avoir le souffle coupé, tout comme bébé qui peine à reprendre son souffle. Vous cherchez un moyen efficace pour venir à bout de ce symptôme ? Souvent, le premier réflexe consiste à lui proposer des sirops anti toux. Pourtant, plusieurs études ont démontré que l’utilisation de ces médicaments est délétère chez les nourrissons et les bébés. Alors, que faire lorsque votre petit tousse ? Comment l’aider à mieux y faire face ?

La toux : ce mécanisme naturel

Contrairement à ce que l’on peut penser, la toux n’est pas une maladie en soi. Il s’agit plutôt d’un symptôme. En effet, la toux est un mécanisme normal qui permet à l’organisme d’expulser les sécrétions encombrantes dans les voies respiratoires. Il s’agit donc, par conséquent, d’un important réflexe de protection. Selon les professionnels, il n’est pas toujours obligatoire de l’éliminer.

Dans la plupart des cas, la toux est liée à une infection respiratoire. Et pour cause, ce sont les sécrétions qui coulent du nez pour atterrir dans la gorge qui causent la toux. Si la toux est accompagnée : d’écoulements nasaux, de congestion nasale ou d’un mal de gorge, de la fièvre ou non, il s’agit certainement d’un simple rhume. Les enfants qui souffrent d’amygdalite, d’otite ou de bronchite peuvent également tousser.

Si en plus de tousser, votre enfant a de la fièvre, que sa respiration est rapide et que son état en général est dégradé, il pourra s’agir d’une pneumonie. Pour finir, une toux peut également être déclenchée par l’inhalation d’un corps étranger qui s’est logé dans les voies respiratoires.

Les différents types de toux

En fonction de la cause et des symptômes, le diagnostic donnera lieu à différents types de toux :

La toux sèche

La toux sèche est, dans la plupart des cas, irritative. Dans des termes plus simples, son apparition signifie que vos bronches sont irritées. Ce symptôme accompagne, dans la plupart des cas des maladies comme : les rhumes, les bronchites ou encore les laryngites. Si votre enfant souffre d’une toux sèche, vous devez vous préparer à ce que ce symptôme dure plus longtemps que s’il s’agissait d’un autre type de toux. Et pour cause, plus l’enfant tousse, plus ses bronches s’irritent. Il convient donc d’y trouver un traitement rapide. Dans le cas où la toux persiste, un avis médical est de mise.

Article recommandé:  Lotion calamine : c’est quoi ? Comment en faire par soi-même ?

La toux grasse

L’on reconnait la toux grasse par l’apparition des expectorations de glaires ou de crachats plus ou moins épais. Le fait de tousser permet alors de faire sortir les sécrétions dans la gorge et les poumons. Ces sécrétions sont alors composées de 95 % d’eau et 5 % de matières solides dont le mucus. Contrairement à ce que l’on peut penser, lorsqu’un enfant a une toux grasse, cela ne signifie pas toujours qu’il a une infection.

La toux aiguë

La toux aiguë est une toux qui dure moins de 7 jours (une durée qui la distingue de la toux chronique, qui dure plus longtemps). Elle est surtout causée par les infections virales du système respiratoire, traduit par une rhino-pharyngite ou une bronchite. En fonction des cas, la toux aiguë peut-être aussi bénigne que grave. Il s’agit de la forme de toux la plus courante. Il s’agit, généralement, d’un phénomène passager.

La toux chronique

La toux est chronique lorsqu’elle dure plus d’un mois. Cette toux persistante est, bien souvent, liée à une réaction à des stimuli mécaniques, chimiques ou thermiques de faible intensité. Chez les enfants, une toux chronique implique bien souvent une bronchite bactérienne ou une dilatation des bronches. Dans ce cas, il convient donc de consulter rapidement un médecin, car il peut s’agir : d’asthme, de sinusite, d’allergies ou d’un tic.

Les gestes à adopter quand bébé tousse

Dès que les premières toux apparaissent, il convient d’adopter certains gestes qui permettent de soulager l’enfant et de le permettre de lutter plus efficacement contre ce symptôme :

  • Moucher bébé à l’aide d’une mouche-bébé, au moins 4 fois par jour (ici la technique)
  • Lui faire un lavage de nez
  • Garder sa chambre bien aérée
  • Maintenir une température de 19 °C
  • Humidifier l’air pour qu’il ne soit pas trop sec
  • Le faire dormir dans une position plus ou moins verticale que totalement allongée
  • Surélever son matelas
  • Lui donner régulièrement à boire (même s’il n’a pas soif)

Toux chez l’enfant, quand s’inquiéter ?

Dans la plupart des cas, la toux ne présente aucun danger pour l’enfant. Néanmoins, si certains cas se présentent, il est impératif de consulter rapidement un médecin :

  • Si la toux dure plus de 10 jours
  • Si l’enfant tousse tellement qu’il s’étouffe ou qu’il vomit
  • Si l’enfant a moins de 3 mois et tousse plusieurs heures
  • S’il a moins de 6 mois et fait 38 °C de fièvre
  • S’il a plus de 6 mois et fait 40 °C de fièvre
  • Si sa respiration est sifflante
  • S’il ne mange plus ou s’il a du mal à manger correctement
  • S’il perd du poids
  • Si la toux est accompagnée de douleurs à la poitrine
Article recommandé:  Prendre soin de la peau sèche de votre nouveau-né

Soulager la toux naturellement

En plus d’irriter la gorge, la toux peut être très fatigant et mal vécu par l’enfant. Une fois que vous vous êtes assuré que la toux ne présente rien de grave, vous pouvez adopter ces quelques remèdes naturels qui ont fait leurs preuves chez les jeunes enfants :

Le miel

Si la toux d’irritation s’intensifie la nuit au point de l’empêcher de dormir, le miel est un allié de taille pour le soulager. En effet, cet ingrédient a un effet « mécanique ». Et pour cause : il tapisse les muqueuses de la gorge et calme rapidement l’irritation. On le connait également pour ses effets cicatrisants. Ce n’est pas tout, en tant qu’ingrédient magique, le miel possède, également, des vertus antiseptiques. Ce qui permet donc de combattre le virus à l’origine de la maladie qui cause la toux (comme le rhume par exemple).

C’est, également, un moyen efficace pour favoriser la guérison. Attention, le miel est un remède que vous ne pouvez pas utiliser chez les enfants de moins d’un an. Et pour cause, on peut y trouver une bactérie contre laquelle ces derniers ne sont pas immunisés. Comment l’utiliser ? Il suffira de prendre 1 à 2 cuillerées de miel avant d’aller se coucher. Le mieux serait d’opter pour des miels de thym, d’eucalyptus ou de lavande.

Le sirop de citron, de piment de Cayenne et de miel

Le combo citron, piment de Cayenne et miel est un mélange qui n’a plus rien à prouver. Et pour cause, nos grands-mères l’ont adopté depuis la nuit des temps pour soulager la toux.

Pour la préparation de cette recette vous aurez besoin de :
    • Le jus d’un citron
    • 1 cuillère à café de miel
    • 1 pincée de piment de Cayenne

Le tout est à mélanger. Le miel permettra d’ajouter une couche de protection à votre gorge. Ses propriétés calmantes seront d’une grande aide pour les tissus irrités. Le jus de citron, quant à lui est connu pour favoriser le soin de l’inflammation tout en offrant une quantité importante de vitamine C. L’ingrédient original qu’est le piment de Cayenne augmente l’apport de sang dans la région atteinte. Ce qui accélère grandement la guérison. Donnez une cuillerée à thé de ce mélange aussi souvent qu’il en faut pour soulager votre petit.

Le sirop de citron, de fleurs de marrube et de miel

Vous ne souhaitez pas donner du piment de Cayenne à votre tout petit ? Vous pouvez remplacer ce composant par des fleurs de marrube. Cette recette ancienne est, particulièrement, savoureuse et vous permettra de soulager rapidement la toux de votre bout de chou.

Pour la préparation de cette recette vous aurez besoin de :
    • 3 citrons en tranches
    • 2 cuillères à soupe de miel
    • Quelques feuilles et fleurs de marrube

Pour la réalisation de cette recette, vous devez prendre les 3 citrons fraichement coupés en tranches et les mettre dans une casserole avec le miel et les feuilles et fleurs de marrube. Laissez le tout mijoter hors du feu jusqu’à ce que le mélange soit épais, comme du sirop. Ce dernier composant vous dit quelque chose ? C’est normal, on l’utilise bien souvent dans la confection de bonbons contre la toux. Et pour cause, ces feuilles et fleurs agissent comme irritant. Ce qui permet de susciter le réflexe de la toux et l’évacuation du mucus. Cette recette fonctionne également très bien en cas de bronchite.

Le thym

Si la toux survient par quintes, qu’elle provoque une douleur importante et irrite la gorge, le thym peut être utilisé comme remède naturel. En effet, le thym possède, non seulement des vertus antalgiques (ce qui permet de soulager l’inflammation au niveau de la gorge) mais également des vertus spasmolytiques (ce qui permet de diminuer les quintes de toux). Et pour finir, des vertus antiseptiques (pour booster la lutte contre le virus à l’origine de la toux). Comment utiliser le thym contre la toux ? Il vous faudra infuser une demi-cuillère à café de thym dans une grande tasse, durant 10 à 15 minutes. Faites-le boire 3 à 4 tasses dans la journée. Pour adoucir le goût, vous pouvez ajouter une cuillère à café de miel.

La tisane de guimauve

En le mélangeant avec de l’eau, la guimauve libère du mucilage. Il s’agit d’une substance assez visqueuse qui revêt la gorge d’une couche protectrice. Il permet, également, d’éclaircir le mucus dans les poumons et facilite donc son évacuation. Pour profiter des avantages de cette plante sèche, vous devez l’infuser dans une tasse d’eau chaude.

Ajouter un commentaire

Suivez-nous

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et Google+