La beauté au naturel

Premier rhume de bébé : comment réagir

Bébé est en train de vivre son premier rhume ! Il a beaucoup du mal à respirer par le nez, il semble constamment gêné, il est fatigué et parfois même, vous avez l’impression qu’il a du mal à se nourrir et qu’il a perdu l’appétit. En tant que jeune parent, il est tout à fait normal que vous paniquiez à la vue de ses premiers symptômes. Mais ne vous en faites pas, car, il s’agit, d’une étape obligatoire pour tous les bébés. Leur système immunitaire est encore en plein développement et a encore besoin d’un peu plus de temps pour être renforcé. Par conséquent, ils seront plus fragiles et peuvent contracter jusqu’à une dizaine de rhumes lors de leur première année. Mais alors, comment fait-on pour soulager bébé ?  Avant de se concentrer sur les solutions, il serait plus judicieux de connaître précisément ce qu’est un rhume, reconnaître ses symptômes, etc.

Qu’est-ce qu’un rhume ?

Le rhume est une infection de la bouche, du nez de la gorge et des voies respiratoires à cause de l’invasion de virus.. Contrairement à ce que l’on peut croire, il ne s’agit donc pas d’une bactérie. Les bébés, les enfants et même les grandes personnes doivent faire face aux virus du rhume plusieurs fois par an. Heureusement, plus on grandit, mieux notre organisme luttera efficacement contre le rhume. Comme votre enfant est encore en bas âge, son système immunitaire est encore très faible, c’est donc pour cette raison qu’il contracte régulièrement un rhume. Le fait qu’il existe plus de 200 virus responsables du rhume (les plus connus sont les rhinovirus et les coronavirus). Les rhumes sont plus fréquents en automne et en hiver.

Pourquoi bébé est-il souvent enrhumé ?

Lors des premières semaines, même des premiers mois, le système immunitaire n’arrive pas encore à maturité. Les principaux anticorps qu’il a sont ceux qu’il a hérités de sa maman, dans le ventre (l’immunité maternelle). Il aura donc un peu plus de mal à lutter contre les divers microbes et virus. Cette protection se prolonge ensuite à l’aide de l’allaitement. Et ce n’est que petit à petit qu’il commencera à fabriquer ses propres défenses. Mais pour que cela soit possible, il aura besoin d’entrer en contact avec les « agresseurs ». Or, comme vous le savez, il n’y a pas qu’une dizaine de virus responsables de microbes, mais des centaines. Ainsi, à chaque fois qu’il rencontrera un nouveau virus, son corps fabriquera encore de nouveaux anticorps. Il n’y a donc pas à s’inquiéter, car le fait qu’il attrape un rhume signifie que son corps est dans un processus d’acquisition de maturité immunologique.

Les modes de transmission

Les bébés et les enfants peuvent attraper le rhume un peu partout et de n’importe qui (ses frères et sœurs, ses parents, les autres membres de sa famille, ses camarades de classe, etc.). Mais généralement, les germes responsables du rhume se répandent par trois manières différentes :

Par contact direct

Il suffit qu’une personne infectée touche la main de bébé, l’embrasse ou même respire dans sa direction pour qu’il soit également enrhumé. En effet, lorsque vous êtes enrhumé, vous contractez un virus et vous aurez des germes dans le nez, dans la bouche, dans les yeux, dans la gorge, mais également dans les mains. Le simple fait de touche une personne permettra de transmettre ledit virus.

Par contact indirect

En touchant un objet (un jouet, un mouchoir usagé, un vêtement, une poignée de porte, un oreiller, etc.) qu’une personne enrhumée a déjà touché, bébé pourra également l’être à son tour. En effet, les germes que développent les personnes infectées se propageront rapidement vers une autre personne, mais resteront également sur des objets. Et certains germes, dont ceux du rhume et de la diarrhée, peuvent rester sur une surface durant plusieurs heures. Les risques sont donc plus accrus.

Par l’air

Les germes du rhume se transmettent également par l’air. Ainsi, il suffit qu’une personne tousse ou éternue dans la pièce où se trouve bébé et les risques sont déjà grands. Les gouttelettes qui sortent de la bouche après avoir toussé ou éternué peuvent également atteindre le nez, la bouche, les mains d’une autre personne, ce qui revient à la transmission directe.

Les symptômes du premier rhume de bébé

Mais alors, est-ce que votre bébé a réellement contracté le virus ? Il est assez facile de reconnaitre cette inflammation de la muqueuse du nez chez le bébé et chez l’enfant. Voici, les symptômes les plus évidents :

  • Éternuements
  • Écoulements du nez
  • Écoulement des yeux
  • Nez bouché
  • Toux

Si vous faites bien attention, vous remarquez également certains symptômes, moins évidentes certes, mais vous permettant de confirmer réellement le rhume :

  • Difficulté à s’alimenter
  • Difficulté à dormir
  • Diarrhée
  • Vomissements
  • Pleurs, cris, irritabilité
  • Légère fièvre

Les facteurs aggravants

Vous l’aurez compris : les rhumes sont des passages obligés pour nos petits. Toutefois, l’on peut trouver des facteurs aggravants la situation. Les saisons par exemple. Durant l’automne et l’hiver, l’on aura tendance à se confiner dans des milieux chauffés, à rester souvent à l’intérieur de la maison. Tout cela favorise la transmission des virus. Les enfants qui sont gardés en collectivités ont également beaucoup plus de chances d’attraper un rhume. Il suffit qu’un de ses camarades de jeux à la crèche attrape un rhume et la transmission est assurée. Les endroits surchauffés (faisant plus de 20°C) sont également des nids à rhum, tout comme les pièces mal aérées, les pièces où l’atmosphère et beaucoup trop humide ou beaucoup trop sèche et les pièces où des personnes fument.

Quand faut-il s’inquiéter ?

Les rhumes sont, dans la plupart des cas, sans dangers. Toutefois, il existe quelques cas où une visite chez le médecin ou chez le pédiatre est une nécessité :

  • Votre enfant a beaucoup de mal à respirer
  • Votre enfant ne mange pas du tout
  • Votre enfant vomit toujours
  • Votre enfant a une température rectale de 38,5 ° C ou plus 

Il est également important de comprendre que certains virus responsables du rhume chez les enfants plus âgés et les adultes peuvent provoquer, chez les enfants de bas âge d’autres maladies plus graves. Ne citons, par exemple que : la bronchiolite, les maux de gorge, l’enflure des ganglions, le faux croup, l’otite. Bien évidemment, tous ces problèmes nécessitent l’intervention d’un médecin spécialisé.

Pensez également à prendre rendez-vous chez son médecin le plus rapidement possible si votre enfant présente des problèmes plus graves :

  • Une respiration beaucoup trop rapide
  • Des lèvres bleues
  • Des épisodes de toux très violentes
  • Du pus aux yeux, le matin au réveil
  • Une grande somnolence
  • Une grande difficulté à s’endormir et à se nourrir
  • Un écoulement nasal épais et coloré durant plus de 10 jours

Limiter la contagion des rhumes

Votre bébé est enrhumé ? Vous êtes enrhumé ? Il existe plusieurs moyens pour limiter la contagion. Voici, par exemple, les bonnes habitudes à adopter chez vous :

Se laver les mains

C’est une règle d’or : il faut toujours se laver les mains plusieurs fois par jour lorsqu’on s’occupe d’un bébé ou d’un enfant. Et cette règle est d’autant plus importante lorsque vous êtes enrhumé ou lorsque bébé l’est. Comment se laver les mains correctement ? Utiliser du savon, frottez les paumes de vos mains l’un contre l’autre, passez bien par les zones entre les doigts et sur le dos des mains, séchez avec une serviette ou mieux, à l’air libre. Il s’agit d’une habitude très facile à respecter et pourtant, cela peut sauver bien de vies.

Mettre le creux du coude devant la bouche

Lorsqu’on éternue ou que l’on tousse, l’on prend l’habitude de mettre la main devant la bouche et se laver les mains. Il s’agit d’une bonne habitude, mais depuis quelques années, les consignes ont un peu changé. En effet, il n’est plus efficace de mettre sa main devant sa bouche. Il maintenant recommandé de mettre le creux du coude devant la bouche. De cette manière, vous limitez grandement la diffusion aérienne et vous empêchez également la diffusion par contact étant donné que les germes ne s’installent plus sur vos mains.

Prendre des distances

Pour limiter le risque de contamination, il est important de prendre un peu ses distances avec bébé. Ne l’embrassez plus, ne touchez pas ses mains, mettez un cache-bouche. Ne pensez pas que le rhume ne se contamine que par les grandes personnes, les enfants et les bébés malades peuvent également propager le virus. Ainsi, si votre bébé n’est pas enrhumé, éloignez-le des personnes enrhumées (qui qu’elles soient).  Évitez aussi, autant que possible, d’emmener vote bébé dans les lieux publics très fréquentés ainsi que les endroits où l’espace est assez confiné.

Ne pas laisser les masques et les mouchoirs trainés

Une personne enrhumée utilise beaucoup de mouchoirs et devrait porter un masque pour limiter la contagion. Il s’agit de matériels jetables, veillez donc à toujours les jeter après usage. Pour une guérison rapide et pour éviter la propagation, le mot d’ordre est : propreté.

Le lavage de nez : une étape obligatoire

S’il n’y avait qu’une règle à respecter, c’est certainement celle-ci : lavez et débouchez le nez de votre bébé ou enfant enrhumé. Votre enfant n’est pas encore capable de se moucher tout seul, ce qui est un gros handicap. Mais vous pouvez l’aider à éliminer les sécrétions.

Chez le nourrisson, il existe plusieurs solutions 

En position ventrale

Mettez ses bras le long de son thorax, maintenez bien sa tête sur le côté, introduisez délicatement l’embout d’une dose de sérum physiologique dans l’axe de sa narine et instillez entièrement la dose. Normalement, le sérum physiologique sortira par l’autre narine. Généralement, si vous instillez bien la dose de sérum physiologique, vous n’aurez plus besoin d’utiliser le mouche bébé.

En position couchée latérale

Dans cette position, vous devez maintenir la tête de bébé sur le côté, bien fermer sa bouche et introduire délicatement l’embout du sérum physiologique dans la narine du dessus. Après avoir instillé la dose, la solution physiologique sortira entièrement par l’autre narine. Comme bébé est assez difficile à immobilier dans cette position, pensez à l’enrouler dans une serviette avant de l’installer.

Précautions

Vous devez faire attention, il ne faut jamais instiller le sérum physiologique dans le nez de bébé lorsqu’il est allongé sur le dos. Dans cette position, les risques de fausses routes sont grands.

Chez les enfants

Lorsque bébé prend de l’âge, vous pouvez laver son nez dans une position assise ou debout. Vous pouvez également vous aider d’un mouche bébé pour aspirer les mucosités.

Les remèdes naturels contre le rhume

Un bébé enrhumé est un bébé qui a beaucoup du mal à manger, beaucoup de mal à dormir, beaucoup de mal à respirer correctement, grognon, irritable et mal à l’aise. Pour soulager efficacement les symptômes, voici les remèdes de grands-mères les plus efficaces :

La vitamine C

En cas de rhume, la vitamine C est un des remèdes naturels qui ne devrait jamais se séparer de vous. La vitamine C est reconnue pour augmenter la production de globules blancs dans l’organisme, elle aide également à prévenir la multiplication des virus et permet de réduire la quantité de mucus et l’inflammation au niveau des voies nasales. Pour les bébés et les nourrissons, diluez du jus d’une orange dans de l’eau chaude et faites-leur boire fréquemment. Pour les enfants plus âgés (c’est-à-dire 2 ans et plus) donnez tout de suite 1 à 2 verres de jus d’orange frais par jour. Même lorsque bébé n’est plus enrhumé vous pouvez continuer à lui donner de l’orange pour augmenter son apport en vitamine C.

Le miel

Pour traiter le rhume et l’irritation de la gorge, vous pouvez compter sur le pouvoir de l’antiseptique naturel qu’est le miel. Pour les enfants d’un an et plus, mettez une cuillère à café de miel dans son lait, deux fois par jour jusqu’à ce que vous constatez une nette amélioration. Attention, le miel n’est pas recommandé pour les enfants de moins d’un an, car il contient des spores botuliques.

La vapeur

Pour que bébé puisse faire face aux symptômes du rhume, pensez à la vapeur. L’air sec peut aggraver les symptômes et irriter sa gorge. Cette alternative est donc un excellent allié pour 0garder l’air bien humidifié. Portez en ébullition une casserole d’eu chaude avec une pincée de sel.  Fermez les portes et les fenêtres, ouvrez la casserole et laissez la vapeur se propager dans toute la maison.

L’huile d’eucalyptus

Grâce à l’eucalyptus, vous pouvez éliminer rapidement la congestion nasale tout en facilitant la respiration de votre tout petit. Pour cela, il suffit d’ajouter une goutte d’huile essentielle d’eucalyptus dans un diffuseur et laissez votre bébé inhaler la vapeur pendant quelques minutes. Vous pouvez continuer ce traitement jusqu’à ce que vous constatez que bébé va mieux.

L’ail

En plus d’être un puissant antiviral, l’ail est également un excellent antibactérien. Pour profiter des bienfaits de cet aliment, il suffit de couper l’oignon en deux et de le mettre près du lit de votre enfant.

Ajouter un commentaire

Suivez-nous

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et Google+