La beauté au naturel

Liste des conservateurs cosmétiques

 Pour assurer la conservation et la stabilité des produits cosmétiques dans le temps, ainsi que son innocuité, il est inévitable d’utiliser des conservateurs cosmétiques. Ils permettent de protéger les produits contre les bactéries, la lumière, la pollution et la contamination pour les usagers.

Un produit mal conservé peut avoir des conséquences graves (allergie, irritation…) ou se dégrader au niveau de son aspect ou de ses propriétés.

Les conservateurs cosmétiques sont utilisés pour protéger la phase aqueuse ou huileuse d’un produit. 

Il existe les conservateurs antibactériens et antifongiques pour neutraliser le développement des micro-organismes et les conservateurs antioxydants pour protéger la couleur, l’odeur, les vertus, les propriétés et les actifs des produits.

Les conservateurs antimicrobiens et antifongiques

Les bactéries et les microbes se nourrissent des nutriments et de l’eau qui sont les principaux actifs d’un produit. C’est pourquoi, en l’absence des conservateurs, les produits cosmétiques sont sans protection et peuvent causer des torts.

Voici la liste des conservateurs antimicrobiens et antifongiques autorisés dans les cosmétiques en bio.

  • L’acide benzoïque ou benzoïc acid

L’acide benzoïque se trouve dans certaines plantes naturelles comme le benjoin. Il est utilisé comme conservateur cosmétique pour ses propriétés antibactériennes et antifongiques. Il a le pouvoir d’éliminer efficacement les champignons microscopiques qui peuvent se développer dans les produits cosmétiques.

  • L’acide sorbique ou sorbic acid et ses sels

L’acide sorbique est un conservateur antimicrobien naturel. Vous pouvez le trouver dans les baies du sorbier des oiseaux. Son rôle dans la fabrication des produits cosmétiques est d’inhiber la croissance d’un certain nombre de bactéries.

  • L’acide benzylique , Cosgard ou benzyl alcohol

L’acide benzylique est un conservateur d’origine végétale qui se trouve dans certaines plantes (le jasmin, l’ylang-ylang…). Il est autorisé en bio afin de neutraliser les micro-organismes dans les produits cosmétiques. Il est aussi utilisé comme agent parfumant dans les parfums et les matières premières aromatiques.

  • L’acide déhydroacetique ou dehydroacetic acid

L’ acide déhydroacetique est un conservateur chimique autorisé en bio. Il a des propriétés antimicrobiennes et peut stopper la propagation des micro-organismes dans les produits cosmétiques. Malgré sa nature chimique, ses risques pour la santé et l’environnement sont faibles, parce qu’il est biodégradable.

  • L’isocide

L’isocide est un conservateur cosmétique de la phase aqueuse. C’est un antimicrobien et antifongique très puissant, il évite la croissance des levures, bactéries, moisissures… dans les produits. Il est toléré par tous les types de peaux. 

  • Le sorbate de potassium

Le sorbate de potassium est un sel de potassium d’acide sorbique qui est présent dans le sorbier. Il est autorisé dans le cosmétique pour sa capacité à neutraliser la contamination d’un produit par l’air, les bactéries, les champignons, les levures et les moisissures.

Article recommandé:  Les bienfaits beauté de l’eau de rose

Il existe aussi des conservateurs purement naturels que certains fabricants utilisent dans les produits cosmétiques.

  • L’alcool naturel ou l’éthanol
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est grains-de-bles.jpg.

L’alcool ou éthanol est un conservateur d’origine naturelle, non toxique, fait à partir de grains de blé. Il est autorisé dans le cosmétique, seulement quand il est non dénaturé. Il est devenu un ingrédient important dans la fabrication de différents produits cosmétiques (lotion, parfums…) grâce à son pouvoir d’agent conservateur pour lutter contre la contamination du produit et son effet bactéricide.

  • L’EPP ou extrait de pépins de pamplemousse

L’extrait naturel de pépins de pamplemousse, appelé aussi EPP est un conservateur naturel réputé en cosmétique. Il a des propriétés antibactériennes et antifongiques. Il neutralise la croissance des bactéries, des levures et des moisissures de la phase aqueuse des produits cosmétiques. Et il a le pouvoir de prolonger la durée de vie des produits.

  • Le Leudical

 Le Leudical est un conservateur 100 % naturel très utilisé dans la conservation des produits cosmétiques bio. Il est obtenu par la fermentation de radis. Il contient des peptides aux propriétés antibactériennes qui sont efficaces pour conserver la phase aqueuse des produits… Il est toléré par tous les types de peaux et même la peau sensible.

  • Le Naticide ou plantaserv Q

Les propriétés antibactériennes et antifongiques du naticide ou plantaserv Q lui permettent d’être un conservateur à large spectre pour les produits qui contiennent une phase aqueuse. Il est d’origine naturelle. Sa  composition reste secrète, mais ce sont des composés aromatiques. Il permet de conserver toutes émulsions des produits comme les crèmes et les laits par exemple.

Les huiles essentielles sont-elles des conservateurs naturels ?

Même si certaines huiles essentielles contiennent généralement des propriétés antibactériennes et antifongiques, ceux-ci ne font pas d’elles des conservateurs. Elles ne sont pas adaptées à la confection de produits cosmétiques, elles peuvent juste améliorer leurs conservations.

Les conservateurs qu’il faut éviter dans le cosmétique

Il faut bien choisir les produits que vous achetez. Choisissez les produits cosmétiques bio. La plupart d’entre eux sont non bio. Les agents conservateurs synthétiques peuvent avoir des conséquences graves pour la santé.

Voici la liste des conservateurs synthétiques à éviter.

  • Les parabens

Les parabens sont les conservateurs cosmétiques synthétiques les plus connus pour son effet cancérigène et son pouvoir de perturbateur endocrinien. Plus les parabens sont importants dans un produit, plus ils sont toxiques. Les risques sont donc déterminés selon la quantité.

Article recommandé:  Éliminer les taches brunes sur le visage

Les parabens les plus dangereux sont le butylparaben, le propylparaben et l’isobutylparaben. Il existe des parabens moins nocifs, mais qu’il faut quand même éviter comme methylparaben et l’ethylparaben.

  • Le tricolsan

Le tricolsan est un conservateur antibactérien synthétique. Il peut avoir des effets néfastes sur la santé, car il est connu comme perturbateur endocrinien en agissant sur le fonctionnement de la thyroïde en provoquant des résidus cancérigènes que l’organisme n’arrive pas à éliminer. Mais encore, il peut provoquer des réactions allergiques.

Les méfaits provoqués par le tricolsan agissent sur le long terme, connus sous le nom de l’effet cocktail.

  • Le cétrimonium bromide

Le cétrimonium bromide est un conservateur d’origine synthétique. Ce conservateur chimique est surtout utilisé pour la conservation des produits nettoyants. Il est dangereux, car il peut entraîner des allergies et des irritations.

  • Le formaldéhyde ou le libérateur de formol

Les libérateurs de formols sont des conservateurs qui agissent lentement sous forme de gaz formaldéhyde. Ils sont connus comme étant allergène de classe A et agent cancérigène. Ses conséquences sont plus néfastes s’ils sont en contact direct avec la peau ou en contact proche avec les yeux.

  • Le méthylisothiazolinone

Le méthylisothiazolinone est le conservateur le plus utilisé dans le cosmétique non bio. Il est aussi connu sous les noms MIT et Kathon CG. Il est présent le plus souvent dans des produits de types shampoings, gels douche, lotion… Pourtant, il faut l’éviter, car c’est un fort irritant cutané.

  • Le phénoxyéthanol

Le phénoxyéthanol connu sous les noms phénoxytol ou EGPhE est un conservateur très courant dans le cosmétique. En plus d’être dangereux pour le foie et le sang, il a aussi des effets cancérigènes et peut entraîner des dysfonctionnements du système hormonal chez les hommes.

Le phénoxyéthanol est aussi un allergène très connu. Il peut provoquer de l’eczéma et de l’urticaire chez les personnes intolérantes.

Les conservateurs antioxydants

Les rôles des conservateurs antioxydants dans le cosmétique sont de protéger les produits contre l’oxydation et de protéger la peau contre les radicaux libres.

Voici la liste des conservateurs antioxydants autorisés dans le cosmétique.

  • La vitamine E

Grâce à l’effet antioxydant de la vitamine E, elle est considérée comme un conservateur naturel pour tous les produits qui contiennent une phase huileuse. Elle est composée d’un mélange de tocophérols naturels issus du tournesol, dilués dans de l’huile de soja. Elle protège les huiles et les beurres contre l’oxydation et permet la conservation des produits cosmétiques de manière optimale.

  • L’extrait CO2 de romarin ou rosmanirus officianalis leaf extrat

L’extrait CO2 de Romarin est un conservateur et antioxydant 100 % naturel. Il est extrait des feuilles de romarin en utilisant le dioxyde de carbone supercritique. Seulement à faible dose, il peut prolonger la durée de vie d’un produit cosmétique grâce à son pouvoir antioxydant.

  • L’acide ascorbique ou vitamine C

L’acide ascorbique ou vitamine C est un conservateur antioxydant naturel très puissant.  Elle est présente dans certains aliments, fruits et légumes. En plus d’être un antioxydant, la vitamine C a aussi la capacité de conserver, sur une très longue période, les produits qui contiennent une phase huileuse.

  • Le polyphénol

Grâce à la propriété antioxydante du polyphénol, il est considéré comme un conservateur antioxydant, d’origine naturelle dans le cosmétique. Il est présent sur les fruits rouges comme les fraises et les baies ou les framboises. Il est permis dans la cosmétique, car il peut lutter contre le rancissement oxydatif des produits.

Article recommandé:  Les vitamines pour la croissance des cheveux

Les conservateurs antioxydants synthétiques qu’il faut éviter dans le cosmétique

Il existe aussi des conservateurs antioxydants d’origine synthétique, qui ne sont pas recommandés dans le cosmétique, car ils peuvent être très néfastes pour la santé.

Voici la liste des conservateurs antioxydants synthétiques à éviter dans le cosmétique.

  • Le BTH

Le BTH est un conservateur antioxydant d’origine synthétique. Il est considéré comme un danger à cause de son effet cancérigène.

  • Le BHA

Le BHA est un conservateur antioxydant à éviter dans le cosmétique. Il peut avoir des conséquences néfastes pour la santé. Il est toxique pour la peau. Il a un effet allergène et en plus, c’est un perturbateur hormonal.

Ajouter un commentaire

Suivez-nous

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et Google+