La beauté au naturel

SOS : mon enfant a les fesses rouges

En changeant la couche de votre bébé, vous remarquez que ses petites fesses sont rouges et irritées. Tous les bébés connaissent un jour ou l’autre une irritation au niveau du siège. Cette irritation est appelée l’érythème fessier. Inflammation de la peau très courante, elle est également connue sous le nom de dermite du siège et touche, principalement les enfants de moins de 2 ans. Dans la plupart des cas les « fesses rouges » sont de simples irritations. Il est donc facile de les soigner.

Qu’est-ce que l’érythème fessier ?

L’érythème fessier, également connu sous le nom de dermite du siège, est une inflammation cutanée. Si elle peut être causée par plusieurs facteurs, la raison la plus commune reste le contact prolongé de la peau du bébé avec une couche mouillée ou souillée.

Quelles sont les causes de l’érythème fessier ?

La principale cause des fesses rouges reste donc l’humidité causée par une couche sale, laissée trop longtemps sur la peau de l’enfant. Les nouveau-nés, jusqu’à ce qu’ils aient 6 mois, peuvent uriner plusieurs fois par jour. Ce n’est pas tout, avant la diversification alimentaire, leur selle est molle. Alors, certes, les couches d’aujourd’hui promettent une absorption plus efficace et promettent, par la même occasion, une plus grande protection contre l’humidité, il ne faut pas oublier que la peau de bébé est très sensible et délicate. Le contact avec une couche souillée ou mouillée n’est donc pas ce qu’il y a de meilleur pour sa peau. Les risques de développer un érythème fessier sont décuplés si vous laissez votre nourrisson avec la même couche des heures d’affilée. Il existe également quelques causes secondaires que l’on peut pointer du doigt :

  • La méthode d’allaitement

Vous êtes une maman allaitante ? Face à un bébé nourri au biberon, le vôtre subit moins d’épisodes d’érythème fessier. La raison est que le bébé nourri au sein a des selles d’un plus petit volume. Ce qui signifie que les risques d’irritation de la peau sont beaucoup plus petits.

  • La friction et le frottement

Faites bien attention lorsque vous installez la couche de votre bébé. Une couche beaucoup trop serrée, causant alors un frottement important au niveau de la peau, peut provoquer un érythème fessier chez votre enfant. Dès que la couche sera mouillée, l’état de la peau pourra s’endommager de plus en plus. Ce n’est pas tout, le contact peau sur peau dans les replis cutanés recouverts par la couche facilite également la survenue des « fesses rouges ».

  • L’eczéma

Chez les nourrissons et les enfants, la présence d’affections cutanées persistantes, à l’instar de l’eczéma, augmentera les possibilités de développer un érythème fessier.

  • Les substances chimiques irritantes

Les fesses, comme toute la peau d’ailleurs, de votre bébé sont très délicates et sensibles. Ainsi, l’usage de certaines substances chimiques (comme celles que vous trouverez dans les assouplisseurs, les détergents, les lingettes, les savons ou encore les parfums) est particulièrement déconseillé. Demandez à un pharmacien ou le pédiatre une liste de tous les produits à ne pas utiliser.

  • Les antibiotiques

La prise de certains médicaments à base d’antibiotiques peut également déranger l’équilibre normal des bonnes bactéries aidant dans le contrôle de la prolifération de certains organismes comme les levures. Les mamans allaitantes qui prennent des médicaments à base d’antibiotiques peuvent transmettre ces effets sur bébé.

  • Les infections

La couche est l’endroit idéal pour la prolifération des infections comme les bactéries et les levures sur la peau. Ces derniers peuvent causer d’importants érythèmes fessiers.

  • L’allergie des couches

Les fesses rouges sont également causées par les substances chimiques que l’on retrouve dans les élastiques des couches. Cette situation est surtout visible lors d’un changement de marque de couches.

Reconnaitre efficacement l’érythème fessier

Il existe deux grands types d’érythème fessier : le W et l’Y. Pour le premier, la lésion est simple et ne présente, par conséquent, aucune surinfection. Vous remarquerez alors des rougeurs au niveau de fesses de bébé. Dans certains cas, il se peut, aussi qu’une irritation ulcérée se fasse voir. Ce premier type n’atteint pas les plis. Il est surtout visible au niveau du pubis, des fesses ainsi que des parties internes de la cuisse. Pourquoi parle-t-on de dermite W ? Tout simplement parce que c’est la forme que vous constaterez lorsque vous mettrez bébé dans une position allongée tout en relevant ses jambes. Par contre, la dermite en Y est visible au niveau des plis de l’aine ou entre les fesses. Ce dernier est beaucoup plus grave que le premier, car les plis peuvent se fissurer et il y a, donc, de grands risques d’infection. Toutefois, vous n’avez pas à vous inquiéter, car le premier comme le deuxième sont très faciles à soigner. 

Les gestes pour prévenir l’érythème fessier

Il existe, heureusement, des gestes de prévention pour éviter la formation d’érythème au niveau des fesses de votre bout de chou. En plus de laisser bébé les fesses à l’air, plusieurs fois par jour veillez à :

  • Changer sa couche fréquemment

La technique la plus efficace pour éviter l’érythème est de penser à changer très fréquemment sa couche. Vous devez le faire au moins après chaque repas. Cette règle est tout aussi valable pour les bébés allaités au sein comme ceux qui sont nourris au biberon. Toutefois, il faut le faire plus souvent quand on allaite, car les selles sont plus fréquentes et plus acides.

  • Nettoyer les fesses

Pour nettoyer les fesses de votre bébé, vous devez utiliser de l’eau et du savon de Marseille. Éviter au maximum l’utilisation de produits chimiques comme les lingettes.

  • Utiliser du liniment oléocalcaire

Le liniment oléocalcaire est très efficace pour éviter les fesses rouges. Comme il est composé d’huile d’olive, ce produit est connu pour former un film de protection sur la peau. Pour plus d’efficacité, pensez aussi à ajouter une crème à base d’oxyde de zinc après l’application du liniment.

  • Utiliser une pommade protectrice

Il existe plusieurs pommades protectrices idéales pour bébé. Après le change et le bain, veillez à appliquer cette pommade finement sur ses petites fesses. Vous ne devez pas faire pénétrer la pommade, mais bien laisser homogène sur la peau pour maximiser la protection.

  • Introduire un aliment à la fois

Lorsque vous arriverez à l’étape de la diversification alimentaire, veillez à ce que bébé découvre un aliment à la fois. Attendez ensuite quelques jours pour faire entrer un autre aliment et ainsi de suite. De cette manière, vous pouvez facilement identifier les éventuelles intolérances ou allergies à certains aliments.

Comment soigner l’érythème fessier naturellement

Pour soigner naturellement et efficacement l’érythème fessier, il convient de se tourner vers les astuces et remèdes naturels. Voici les choix les plus fréquents et les plus efficaces :

Le lait maternel

Si vous allaitez toujours votre bébé, sachez que l’un des remèdes les plus efficaces pour lutter contre l’érythème fessier est le lait maternel. En effet, il vous suffit d’appliquer du lait maternel sur les rougeurs pour les soigner. Grâce à toutes les vertus naturelles contenues dans le lait, vous pouvez efficacement nourrir et cicatriser la peau. Petit plus : vous pouvez être certain que cette méthode n’apporte aucune réaction allergique à votre tout petit.

Le bicarbonate de soude

Avant le bain, pensez à ajouter 2 cuillères à café de bicarbonate de soude dans l’eau que vous utiliserez. Cette eau bicarbonatée permettra d’adoucir la peau irritée. Vous pouvez également utiliser cette eau au moment du change.

La fécule de maïs

La fécule de maïs n’est pas seulement à utiliser dans votre cuisine. Si vous en avez à portée de main, il vous est tout à fait possible de l’utiliser pour soigner les rougeurs au niveau des fesses de votre enfant. Pour ce faire, il suffit de déposer ce dernier sur la zone rouge. Posez ensuite la couche. Pour prévenir l’érythème, il est également de mise de mettre une cuillère d’amidon de maïs dans l’eau de son bain. Si vous n’avez pas de fécule, pensez à l’argile blanche très fine.

La camomille

Parmi les produits naturels les plus efficaces pour traiter les rougeurs au niveau des fesses, il y a la camomille ou plus exactement l’hydrolat de camomille romaine. Il vous suffit, pour cela, de vaporiser les parties touchées avec cet hydrolat. Cela permet de soulager la douleur et aider, également, dans la cicatrisation.

L’huile végétale

L’huile végétale est aussi un excellent allié pour soulager l’érythème fessier. On citera par exemple : l’huile de coco, l’huile d’olive, l’huile de jojoba, l’huile de pépins de raison ou encore l’huile de calendula. Une fois que vous aurez trouvé l’huile idéale, vous pouvez mettre quelques gouttes dans l’eau du bain et le tour est joué.

Ajouter un commentaire

Suivez-nous

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et Google+