La beauté au naturel

Type de peau et état de peau : comment les différencier ?

Grasse, acnéique, sèche, tiraillée, fissurée, pelée, couperosée, ridée…Notre peau n’est jamais à l’abri des imperfections. Elle est quotidiennement malmenée par le climat, l’environnement extérieur sans oublier les multicouches de maquillage qu’on lui impose ainsi que les produits cosmétiques agressifs. La pauvre ! Alors, pour chouchouter notre peau et éviter au maximum les désagréments que peuvent causer ces agressions extérieures, on n’hésite pas à la réconforter avec une routine de beauté bien chargée (nettoyage, hydratation, gommage, masque…). Mais comment être sûre que les soins prodigués lui sont adaptés ?

Pour s’assurer que votre peau reçoive le soin parfait, soyez à son écoute pour mieux cerner ses besoins. Alors, avant de se jeter sur un soin, tachez tout d’abord d’identifier votre type de peau. Il est aussi important de savoir distinguer correctement l’état de santé de votre peau.

Type de peau et état de peau : quelle différence ?

Beaucoup considèrent que le type de peau et état de peau désigne tous deux les 4 grandes caractéristiques de peau : la peau sèche, la peau grasse, la peau mixte et la peau normale. Bien qu’ils semblent avoir une similitude, en réalité, ces deux notions sont différentes. Si le type de peau définit la nature physiologique du tissu cutané notamment liée à un héritage génétique, l’état de peau désigne par ailleurs les conditions dans lesquelles se trouve la surface cutanée. L’état de peau est sujet à des évolutions qui dépendent de l’environnement extérieur et des soins de peau utilisés. Il est généralement temporaire, mais peut être permanent si la peau ne reçoit pas un soin adéquat.

En outre, il existe 3 états de peau : la peau déshydratée, la peau sensible et la peau mature. Ces états de peau viennent se greffer sur un type de peau ainsi, l’identification du type de votre peau ainsi que son état de santé vous permettra de choisir judicieusement vos cosmétiques et de cibler davantage votre soin de peau.

Les types de peaux

Nous choisissons assez souvent notre soin de peau en fonction de son type. Un produit hydratant pour la peau sèche, matifiant et régulateur pour la peau grasse, les deux combinés pour la peau mixte et enfin un soin doux pour la peau normale.

Pour s’assurer qu’il n’y ait pas une erreur de diagnostic, tenons à faire un récap sur chaque type de peau : comment les reconnaitre ?

La peau normale

La peau normale est le type de peau dont tout le monde rêve. Considérée comme étant la peau parfaite, elle bénéficie d’une bonne hydratation, d’une excellente barrière hydro-lipidique ce qui lui permet de se protéger efficacement de la perte hydrique et des agressions extérieures. À l’abri des imperfections, ce type de peau est quotidiennement lisse, doux, souple, soyeux et lumineux. Il est l’image même de la peau de bébé.

Avec une hygiène de vie saine et équilibrée ainsi qu’un rituel de beauté bio, vous pouvez conserver avec le temps votre peau de pêche. Un petit coup de nettoyage matin et soir avec un produit doux et clôturez votre routine de beauté quotidienne par un soin hydratant et vous arborerez sans nul doute une belle peau pendant longtemps.

La peau sèche

La peau sèche manque cruellement d’hydratation. Elle ne produit pas assez de sébum, mais en plus, perd facilement les molécules d’eau dues à sa barrière hydro-lipidique altérée. Ce type de peau est sujette à des inconforts (tiraillement, picotement, irritation, sensation de légère brûlure) et souffre le plus souvent de fissure, de gerçure, de squame et des plaques de sècheresse. Elle parait terne et est particulièrement sensible au changement climatique (froid, la chaleur, les rayons solaires). Ayant une barrière de défense faible, la peau de type sèche est plus vulnérable au vieillissement prématuré.

Contrairement aux idées reçues, la peau sèche a plus besoin d’un soin nourrissant que d’un soin hydratant. Afin de restaurer rapidement sa barrière hydro-lipidique et stimuler la réparation des zones abîmées, elle requiert un soin riche et pour cela, sélectionnez les produits bios tels que les huiles végétales. Ces élixirs naturels regorgent d’acides gras essentiels et de vitamines qui vont nourrir, apaiser et régénérer le tissu cutané.

La peau grasse

À l’opposé de la peau sèche, la peau grasse souffre d’une hyperséborrhée ou hyper-sécrétion de sébum. Elle a un aspect luisant, présente généralement de comédons (points noirs) et d’acnés localisés principalement sur la zone médiane du visage (ailes de nez, front et menton). En raison de sa barrière hydro-lipidique épaisse, la peau grasse a le mérite de vieillir moins vite.

Pour la réguler et équilibrer son sébum, un soin nettoyant, matifiant et sébo-régulateur est recommandé.

La peau mixte

La peau mixte est la conjonction de deux types de peaux différents. Elle détient une zone grasse localisée sur la zone T du visage et une zone sèche qu’on retrouvera sur les joues, les tempes et les pommettes. Elle présente de ce fait une partie luisante et une zone terne. Parallèlement, ce type de peau est sujet aux vilains boutons ainsi qu’aux inconforts, tiraillements et picotements.

La peau mixte est le type de peau le plus répandu et touche la majorité de la gent féminine. En cosmétique, ce type de peau nécessite un soin nourrissant et hydratant pour la zone sèche tandis qu’un soin matifiant et équilibrant pour la zone grasse.

Maintenant que vous savez déterminer au mieux votre type de peau, découvrons dans les lignes suivantes les différents états de peaux et comment les identifier ?  

Les états de peaux

Après avoir établi un diagnostic sur le type de votre peau, identifiez maintenant son état de santé. Chaque type de peau est associé à un état de peau alors découvrez le vôtre pour mieux appréhender votre peau et pour pouvoir choisir efficacement vos soins de beauté.

La peau déshydratée

Souvent confondu à la peau sèche, l’état déshydraté est une condition ponctuelle qui survient généralement après le nettoyage de la peau, durant l’hiver, suite à une exposition prolongée au soleil ou encore après utilisation d’un soin décapant. Tel que la peau sèche, l’état de déshydratation présente lui aussi des fissures, de squames et d’inconforts. Alors que la peau sèche touche l’ensemble de l’enveloppe corporelle, la peau déshydratée elle, est localisée et touche particulièrement les zones où la peau est fine (poignet, contour des yeux…). Sachez que tous les types de peaux peuvent être touchés par la déshydratation. Oui, il est tout à fait possible qu’une peau à tendance grasse présente des zones déshydratées.

Soin et conseil pour la peau déshydratée

L’état de déshydratation est lié à une perte insensible en eau induite par l’altération du film hydro-lipidique. La peau a du mal à retenir l’hydratation d’où l’évaporation des molécules d’eau.

Pour y remédier, pensez à vous hydrater correctement en buvant environ 1,5 l d’eau par jour. Manger sainement en privilégiant les fruits et légumes.

Pour prendre soin de votre peau déshydratée :

  1. Commencez par repérer les zones déshydratées. Généralement, la peau nous le fait savoir par des légers inconforts et un toucher rêche.
  2. Énumérez les causes susceptibles d’être à l’origine de cette déshydratation (froid, vent, humidité, chaleur, régime alimentaire, hygiène corporelle, produit cosmétique).
  3. Réadaptez ensuite votre routine de beauté en fonction de l’état de votre peau jusqu’à ce qu’elle retrouve sa beauté.
  4. Pour la peau déshydratée, nous vous conseillons d’utiliser un soin hydratant, mais aussi nourrissant pour restaurer rapidement la barrière cutanée de la peau. Pour cela, pensez aux huiles végétales. Riche en acide gras et en vitamine E, ces huiles naturelles nourrissent, apaisent et stimulent la réparation du tissu cutané. L’huile végétale de noisette, l’huile de germe de blé, l’huile végétale d’avocat et l’huile d’argan sont recommandées pour revitaliser la peau déshydratée. Pour l’effet hydratant, n’allez pas chercher loin, utilisez de la glycérine, du gel d’aloe vera ou du miel. En mélangeant ces ingrédients, vous obtenez un soin gourmand et lubrifiant.
Voir les recettes de cosmétique maison pour la peau déshydratée

La peau sensible

On entend souvent parler de la peau sensible, mais de quoi parle-t-on réellement ? On dit que la peau est sensible lorsqu’elle réagit instantanément et plus que la normale aux facteurs extérieurs. Cet état de peau a beaucoup du mal à supporter les agressions extérieures (vent, froid, chaleur, humidité, pollution) et se trouve être intolérant à un bon nombre de produits cosmétiques. Cette sensibilité se manifeste en outre par des irritations, des inconforts et des rougeurs.

Soin et conseil pour la peau sensible

La peau sensible est une peau extrêmement fragile ainsi sélectionnez les bons produits pour la chouchouter.

  1. Commencez tout d’abord par éviter tout contact avec des cosmétiques agressifs contenant notamment du savon, du tensioactif et de l’alcool. Minimisez l’utilisation de soin riche en ingrédients chimiques. Il est aussi préférable de ne pas utiliser les soins exfoliants sur les zones sensibles.
  2. Évitez les douches trop longues et très chaudes ou trop froides. Une hygiène excessive peut décaper la peau et la rendre plus vulnérable.
  3. Pour le bien-être de votre peau, adoptez des soins doux de préférence d’origine bio.
  4. Pour vous démaquiller, évitez l’eau du robinet et sélectionnez un démaquillant adapté à la peau sensible et quoi de mieux qu’un soin à multifonctions tel que les huiles végétales. Les huiles naturelles démaquillent tout en douceur la peau tout en aidant dans la nutrition et dans l’hydratation de cellules cutanées. Pour la peau sensible, je vous conseille d’utiliser dans votre formule beauté l’huile végétale d’argan, l’huile végétale de babassu et l’huile de jojoba.
  5. En guise de soin nourrissant et réparateur, optez toujours pour un complexe d’huile végétale en vous tournant vers l’huile d’amande douce et l’huile végétale de calendula. Anti-inflammatoire, ces huiles végétales aideront la peau à se protéger efficacement des agressions extérieures.
Voir les recettes de cosmétique maison pour la peau sensible

La peau mature

Le vieillissement est un état que toutes les peaux feront face. Avec l’âge, la peau se renouvelle moins, perd peu à peu son volume et son élasticité. Elle devient plus fine et sèche. Afin de ralentir les signes de l’âge, pensez à adopter dès l’âge de 25 ans un soin nourrissant et anti-âge.

Soin et conseil pour la peau mature

En soin de la peau mature, il est important de se protéger correctement des rayons du soleil donc utilisez une formule protectrice pour atténuer les méfaits des UV. Chouchoutez particulièrement les zones où la peau est fine (contour des yeux) et n’oubliez pas de choyer le cou et le cou.

Dans le choix de la cosmétique, privilégiez les soins riches en antioxydants en particulier en vitamine C. Ces actifs anti-âges protègeront les cellules de la peau des méfaits des agressions extérieures et notamment du vieillissement. Pour faire plus simple et évitez les produits coûteux, sélectionnez les ingrédients bio en préférant les huiles végétales à la place des soins conventionnels. Elles sont de précieuses sources d’antioxydants alors pourquoi ne pas en profiter ? Pour prévenir les rides, les taches brunes et l’affaissement de la peau, je vous recommande les huiles végétales suivantes : l’huile d’onagre, l’huile de bourrache et l’huile végétale de rose musquée du chili. Bourrées d’acides gras essentiels et d’actifs antioxydants, ces huiles végétales préserveront durablement la vitalité, l’élasticité, la souplesse et l’éclat de la peau. Elles nourrissent les cellules cutanées et aident également à prévenir la déshydratation qui fait d’ailleurs partie des troubles cutanés liés à l’âge.

Voir les recettes de cosmétique maison pour la peau mature

Après ce petit rattrapage sur le type de peau et état de peau, vous savez maintenant comment définir les besoins de votre peau ainsi que les soins qui lui sont adaptés.

Ajouter un commentaire

Suivez-nous

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et Google+

Par popularité

Les plus commentés