La beauté au naturel

Gastro-entérite : la reconnaître et la soigner naturellement

Comme chaque année, la saison de la gastro-entérite est presque inévitable. Petits et grands doivent alors faire très attention. Et pour cause, en France, la grande majorité des cas de diarrhée aigüe correspondent à une gastro-entérite d’origine virale. Et malheureusement, une fois que vous en êtes atteint, cette maladie peut être réellement handicapante.

Diarrhées, douleurs au ventre, nausées, crampes abdominales, les symptômes surviennent brutalement et peuvent durer quelques jours.  Mais bonne nouvelle : cette maladie, qui est loin d’être glamour, n’est pas une fatalité. Pour pouvoir le traiter efficacement et rapidement, il convient d’abord de bien comprendre le fonctionnement de la maladie, ses symptômes, la manière dont elle se transmet et surtout comment l’éviter.

Qu’est-ce que la gastro-entérite ?

La gastro-entérite est une infection du système digestif (de l’estomac et de l’intestin grêle) par un virus, une bactérie ou un parasite. Elle cause, principalement, des nausées, des vomissements, des crampes abdominales et des diarrhées plus ou moins importantes. S’étalant, généralement, sur une courte durée, les symptômes surviennent brutalement et partent au bout de quelques jours (généralement au bout de 1 à 3 jours).

Le virus, la bactérie ou le parasite responsable de cette infection se transmet très rapidement par les mains sales, l’eau ainsi que les aliments. Aujourd’hui, les gastro-entérites virales sont les plus fréquentes et représentent même plus des deux tiers des cas reportés.

Qu’en est-il de la durée d’incubation ? Cette dernière est variable en fonction du germe responsable. Cette infection est particulièrement « maline » car elle peut survenir à tout âge et se manifeste, principalement, par des symptômes communs comme les nausées, les vomissements, les crampes abdominales et les diarrhées.

Toutefois, la grande majorité des gastro-entérites est bénigne. Si les symptômes arrivent brusquement, sans prévenir, ils auront aussi tendance à disparaitre spontanément et rapidement. Généralement, au bout de 24 à 48 heures, la personne qui en est victime se sentira mieux. Et ce, même sans avoir besoin d’identifier leur cause au préalable.

Quelles sont les causes de la gastro ?

La gastro-entérite peut avoir plusieurs causes. Il peut alors s’agir de virus, de bactéries ou de micro-organismes (comme les amibes) qui se transmettent, dans la plupart des cas, par les mains, l’eau ainsi que les aliments contaminés. En fonction des causes, l’intensité et la durée des symptômes peuvent varier. Mais les gastro-entérites virales sont alors les plus fréquentes. Et concernent plus de deux tiers des cas.

  • Les virus
Article recommandé:  Rituel beauté au naturel et recette cosmétique maison pour la peau mixte

De nombreux virus peuvent être pointés du doigt. Parmi eux, chez les adultes, on retrouve les norovirus qui sont reconnus comme les agents les plus souvent responsable de la propagation importante de l’épidémie de gastro-entérite virale. Par contre, chez les jeunes enfants et les nourrissons, c’est plus les rotavirus qui sont mis en cause.

  • Les bactéries

Dans la liste des premiers responsables de l’infection, on retrouve, également, des bactéries comme la Salmonelle, le Campylobacter, le Shigella, l’E.colo, le Vibrio, le Yersinia et le Clostridium difficile.

  • Les parasites

Comme vous l’aurez compris, certains parasites participent également à la propagation de la gastro-entérite. Notons ici les plus important : les amibes, le Cryptosporidium et le Giardia. La gastro-entérite peut également faire suite à certaines maladies tropicales. Toutefois, il est important de préciser que les gastro-entérites d’origine parasitaires sont rares dans nos pays.

Quels sont les symptômes de la gastro-entérite ?

Chez les adultes en « bonne santé », les symptômes de la gastro-entérite peuvent durer de 1 à 3 jours. Mais dans les cas les plus exceptionnels, ces derniers peuvent persister jusqu’à plus de 7 jours. Les symptômes changent et varient en fonction des causes, des agents responsables ainsi que de la personne atteinte. Néanmoins, les symptômes les plus communs seront :

  • La diarrhée aigüe

Qui est caractérisée par l’émission très fréquente et incontrôlable de selles liquides et abondantes. Ce premier symptôme est, généralement, sans gravité. Toutefois, il est indispensable de faire très attention aux éventuelles complications dont le plus important est la déshydratation.

  • Les nausées et les vomissements

Des nausées et des vomissements qui, selon les cas, peuvent être plus ou moins importants.  

  • La fièvre

Chez les enfants comme chez les adultes, la fièvre peut être assez variable. Ainsi, chez certaines, elle peut être très importante, accompagnée e sueurs et d’une sensation de malaise. Tandis que chez d’autres, elle peut être soutenable.

  • Les douleurs abdominales ou au niveau de l’estomac

Contrairement à des douleurs « basiques » au niveau de l’abdomen et de l’estomac, la douleur causée par une gastro-entérite peut être intense et très brusque.

Les réflexes à adopter en cas de gastro-entérite

Comme tous les ans, en hiver, l’épidémie de la gastro-entérite touche les petits comme les grands. Et si pour cette saison, vous n’avez pas réussi à contrer le virus ou la bactérie qui en est responsable, voici les réflexes que vous devez adopter, tout de suite après avoir appris que vous en êtes atteint :

Lutter contre la déshydratation

La première conséquence grave de la gastro-entérite est la déshydratation. Il faudra donc tout faire pour l’éviter. Pour ce faire, il est conseillé de boire beaucoup d’eau. Au moins, vous devez terminer deux litres d’eau par jour. Par eau, l’on entend : l’eau minérale, l’eau du robinet, l’eau en bouteille, les bouillons, le soda (mais il faudra bien remuer pour retirer efficacement le gaz), les tisanes ou autres.

Bien manger

Attention, même si en étant malade vous n’avez envie de rien manger, il est important de continuer à bien s’alimenter. En effet, il s’agit d’un point qui permet d’accélérer votre guérison et qui vous permettra de mieux gérer les divers symptômes de la gastro-entérite. Comme l’appétit n’est pas vraiment à son summum, pensez à prendre plusieurs petits repas tout au long de la journée. Comme vous l’aurez compris, il y a des aliments à privilégier et d’autres à éviter. Nous verrons cela un peu plus bas.

Article recommandé:  Recette de cosmétique maison pour la peau mature

Protéger son entourage

La gastro-entérite, quelle que soit sa nature, est une infection très contagieuse. Il faut donc tout faire pour s’en protéger. Parmi les gestes qui vous sauveront : se laver les mains régulièrement. Il s’agit, en effet, d’un moyen pour se protéger efficacement mais également, un moyen pour protéger son entourage. Si votre enfant en est atteint, vous devez veiller à lui laver les mains et vous lavez les mains également (et ce, même si vous n’en êtes pas atteint).

L’alimentation en cas de gastro

Les premiers jours, il est toujours difficile de trouver un bon appétit lorsqu’on souffre d’une gastro-entérite. Et pourtant, vous devez toujours veiller à respecter votre alimentation pour accélérer la guérison. Petit à petit, vous pouvez retrouver votre rythme alimentaire normale, mais avant cela il existe une liste d’aliments à privilégier et d’autres, à éviter :

Les aliments à privilégier

Pour toutes les personnes atteintes d’une gastro-entérite, il est primordial de se tourner vers une alimentation qui permet de ralentir le transit et restaurer, efficacement, la flore :

  • Les féculents dont le riz, les pâtes blanches
  • Le poisson maigre cuit à l’eau ou à la vapeur, de préférence
  • La viande maigre, grillée de préférence (jambon, poulet, etc.)
  • Les carottes cuites (et non pas crues)
  • Les fromages à pâte cuite
  • Le yaourt au bifidus
  • Les pommes râpées ou en compote
  • Les bananes bien mûres
  • Les biscottes tartinées de miel ou de gelée de fruits

Les aliments à éviter

Etant donné les symptômes de la gastro-entérite, il est important d’éviter de consommer des aliments riches en fibres. Ces derniers auront, en effet, tendance à stimuler le transit intestinal. Il est également recommandé d’éviter les aliments avec trop de gras. Voici donc une liste des aliments que vous devez barrer de votre alimentation :

  • Les féculents complets dont le pain complet, le riz complet
  • Les légumineuses dont les lentilles, les haricots secs
  • Les fruits frais (sauf les bananes)
  • Les légumes verts
  • Les fruits et légumes crus
  • Les fritures
  • Les plats épicés

Une fois que les symptômes disparaissent, vous pouvez reprendre, petit à petit, votre alimentation habituelle. Faites très attention au trois premiers jours, surtout.

Article recommandé:  Comment avoir de belles lèvres ?

Les remèdes naturels pour soigner la gastro-entérite

Les maux de ventre, la diarrhée et les vomissements sont des symptômes de la gastro-entérite. Si vous en avez déjà souffert, vous aurez compris que cette situation est, en plus d’être très délicate est assez difficile à vivre. Certes, vous trouverez des médicaments qui traitent chacun d’entre eux sur le marché. Mais rien ne vaut les traitements naturels. Voici les plus efficaces :

Le charbon végétal pour la diarrhée

Le charbon végétal est LE remède à avoir à portée de main en cas de gastro. Ce dernier agit, en effet, comme une éponge qui vient piéger toutes les substances indésirables : les bactéries pathogènes ainsi que les gaz intestinaux. Il permet également de lutter contre les ballonnements douloureux et les renvois d’air. Mais son action principale est la lutte contre les diarrhées.

Pour la préparation de cette recette vous aurez besoin de :
    • 4 à 6 gélules de charbon végétal

Ces gélules sont à consommer entre les repas et à plus de 2 heures d’intervalle des autres médicaments. Ce délai est nécessaire pour éviter les interactions entre les différents médicaments.

Le citron et le sel pour la réhydratation

À cause de la diarrhée et des épisodes de vomissements qu’entrainent la gastro-entérite, vous pouvez souffrir rapidement de la déshydratation. Vous devez donc penser à boire par petites quantités, tous les jours. Pour rendre la réhydratation plus efficace, vous pouvez ajouter du citron, du sel et du sucre.

Pour la préparation de cette recette vous aurez besoin de :
    • 1 litre d’eau minérale
    • 6 cuillères à café de sucre
    • 1 cuillère à café de sel
    • 1 cuillère à café de jus d’un citron

Ce mélange est à boire à volonté toute la journée.

La menthe poivrée pour les vomissements

La menthe est un aliment indispensable pour lutter contre les symptômes de la gastro-entérite. Et pour cause, l’huile essentielle de menthe poivrée est idéale pour contrer les vomissements. Mais pas que, c’est également un élément de taille pour faciliter la digestion.

Pour la préparation de cette recette vous aurez besoin de :
    • 4 à 5 grammes de fleurs fraîches ou sèches
    • 1 tasse d’eau bouillante

Ces fleurs fraîches, ou sèches sont à laisser dans une tasse d’eau bouillante durant 10 minutes. Filtrer le tout et boire 2 à 3 tasses par jour. L’idéal est de le faire au moment des repas.

L’huile essentielle de cannelle pour lutter contre les bactéries et la fatigue

L’huile essentielle de cannelle est indiquée pour les infections intestinales. En cas de gastro-entérite, c’est donc un composant idéal pour vous aider à mieux faire face aux divers symptômes. Pourquoi ? Car ce composant possède des propriétés antibactériennes puissantes ainsi que des antivirales.

Pour la préparation de cette recette vous aurez besoin de :
    • 1 comprimé neutre
    • 1 cuillère à café de miel
    • 2 gouttes d’huile essentielle de cannelle

Pour la réalisation de cette recette, vous devez seulement poser 2 gouttes d’huile essentielle de cannelle sur 1 sucre, 1 comprimé neutre ou sur 1 cuillère à café de miel. Laisser fondre en bouche 3 fois par jour.

Ajouter un commentaire

Suivez-nous

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et Google+

Par popularité

Les plus commentés