La beauté au naturel

Changement de température et bébé

Un bébé est très sensible au changement de température. En effet, son système de thermorégulation est encore immature et il est incapable de réguler naturellement sa température corporelle. Les risques d’hyperthermie et d’hypothermie sont alors à mettre en question pendant l’été et l’hiver. Par ailleurs, que faut-il fait en cas de hausse ou de baisse de la température chez bébé ? À découvrir, les détails :

Bébé sensible au changement de température

Il est tout à fait normal que la température d’un bébé change durant les 8 premières semaines de sa vie. On appelle cela « l’immaturité thermique » : il est encore incapable de réguler sa température. Il est encore très sensible et doit dépenser plus d’énergie et faire plus d’effort face à la variation thermique. C’est après deux mois, qu’il commence à se renforcer, mais toujours avec un système de thermorégulation immature. C’est seulement au bout de 18 à 24 mois que le petit enfant peut réguler naturellement sa température. Cependant, un bébé reste fragile peu importe son âge et il supporte assez mal les changements de température.

À part cela, sa peau encore fine laisse passer le froid et le chaud très facilement dans son corps. Les risques d’hyperthermie et d’hypothermie sont donc les mêmes durant l’été et l’hiver. Les risques sont surtout élevés à sa naissance, car la glande qui est responsable de la régulation thermique est encore infonctionnelle.  

Bébé a besoin de chaleur

Dans le ventre de maman, bébé est réchauffé par le liquide amniotique. À sa naissance, il subit donc plusieurs agressions en même temps. Durant la période qui suit, il a besoin de la chaleur de ses parents et d’être recouvert. C’est pourquoi à son arrivée au monde, il est préférable de le coller peau à peau à la poitrine de sa mère. C’est une bonne manière de le maintenir au chaud et de stabiliser sa température corporelle. Et durant les saisons froides, il doit être habillé chaudement.

Article recommandé:  Hydrater la peau de bébé au naturel

Pour maintenir une chaleur ambiante et confortable pour votre bébé, garder la température entre 20° et 22°C durant la journée. Pour dormir le soir, il est préférable de descendre entre 18° et 20°C et de le recouvrir. Une température trop élevée peut causer des convulsions chez l’enfant.

Les solutions pour combler le besoin de chaleur de bébé

  1. Le contact peau à peau avec maman ou papa est important et reste efficace pour le réchauffer.
  2. Bercer bébé dans les bras est aussi une des meilleures façons de se rapprocher de lui et de lui procurer de la chaleur.
  3. Durant les tâches ménagères, vous pouvez le porter (avec un porte-bébé) et le garder contre vous.
  4. Mettez-lui des vêtements chauds lorsqu’il fait froid : mitaines, bonnet, chaussons… Vous pouvez même l’emmailloter avec une couverture pour qu’il soit bien confortable.
  5. Utilisez un sac de nuit pour le réchauffer la nuit. S’il dort avec papa et maman, ils peuvent le réconforter et le réchauffer.

La fièvre : une réaction naturelle aux agressions

Avoir de la fièvre est tout à fait normal chez les bébés. Beaucoup de parents, surtout les jeunes parents sont souvent pris de panique à cause de l’élévation de température. Par ailleurs sa température de base doit se situer aux environs de 37° à 37,5° C. Au-delà de ces températures, bébé a une pousser de la fièvre et devient grognon. Le premier réflexe à avoir dans ce cas est de poser votre main sur son front. Mais, cela est insuffisant lorsque la fièvre est capricieuse. Vous avez alors besoin d’utiliser un thermomètre pour connaître sa température exacte.

Les solutions naturelles pour combattre la fièvre de bébé

Chaque parent doit connaître les bons gestes pour faire baisser la température de bébé. Ils peuvent le sauver en évitant les convulsions :

  1. Déshabillez-le ou habillez le plus légèrement pour faire baisser sa température petit à petit.
  2. Donnez-lui un bain tiède, c’est très efficace pour faire descendre sa température rapidement. C’est très utile, même quand il a un rhume et une toux.
  3. Faire boire l’enfant permet également de réduire sa température par l’intérieur de son corps (L’eau plate est déconseillée pour les nourrissons).
  4. Abaissez la température de vos pièces à 19°C. En temps normal elle doit être entre 20 et 22 °C.
Article recommandé:  Calmer la toux de bébé naturellement

Un remède naturel pour bébé contre la fièvre

En alternative au paracétamol, il est parfaitement possible d’utiliser des remèdes naturels. Si votre bébé a plus de 6 mois, vous pouvez lui donner une tisane, mais à très petite quantité. Il faut éviter de mettre du sucre ou du miel qui sont interdits avant 1 an. Voici justement des recettes de grand-mère que vous pouvez faire pour lui en cas de fièvre :

La liste des ingrédients:
  • Fleurs de tilleul séchées : 1 cuillère à café
  • Eau : ½ litre

Préparation et posologie :

  1. Ébouillantez les fleurs dans l’eau.
  2. Laissez infuser pendant cinq minutes environ.
  3. Donnez-en ¼ de tasse 3 fois par jour à votre bébé.

Bienfaits du tilleul :

Le tilleul possède des pouvoirs calmants et apaisants. Il peut aussi être efficace pour traiter un trouble digestif. Il peut être utilisé en cas de fièvre, de toux et de rhume.

Quand se rendre aux urgences ?

Faites très attention :

  1. Vous devez toujours être vigilant en cas de fièvre et emmener bébé voir un médecin surtout s’il a moins de 3 mois. Vous le savez déjà qu’ils sont assez fragiles à cet âge.
  2. Pour ceux qui sont plus grands, attendez si la fièvre persiste après deux jours.
  3. Il doit également être emmené d’urgence chez le docteur s’il fait une première convulsion.
  4. Si vous remarquez qu’il respire difficilement, il faut l’emmener directement aux urgences.
  5. Si votre enfant présente des taches sur la peau avec la fièvre, il doit également se faire consulter par son pédiatre.
  6. Lorsque la fièvre est grave, il se fatigue et nécessite des soins médicaux.
  7. Quand il pleure sans arrêt, cela doit également vous alerter.

Les différentes techniques pour prendre la température de bébé

Seules deux méthodes sont utilisables sur les bébés et les enfants moins de 5 ans :

Le thermomètre anal

Il s’agit de la méthode la plus fiable pour connaître la température d’un enfant. Il s’agit de prendre la température de bébé par l’anus. Cependant, l’usage d’un thermomètre à mercure est décommandé pour limiter les risques de toxicité. L’idéal est d’utiliser un thermomètre électronique ou au Galinstan. Avant la prise de température, il faut toujours désinfecter l’appareil avec de l’alcool. Mettez votre bébé sur le dos et remontez ses genoux sur sa poitrine. Faites entrer le thermomètre sur 1 cm et laissez environ 3 minutes ou attendez le bip pour le retirer. Avant de le ranger, nettoyez-le toujours avec de l’alcool.

Article recommandé:  Mon enfant a un bleu : que faire ?

Le thermomètre sous l’aisselle

La prise de température sous l’aisselle est également envisageable chez les bébés. Là, vous pouvez utiliser un thermomètre à mercure ou électronique. Pensez toujours à nettoyer l’appareil avant et après l’utilisation. Il est à placer sous l’aisselle de l’enfant et il faut le maintenir en appuyant son bras par-dessus. Attendez quelques minutes si vous utilisez un thermomètre classique, ou attendez le bip s’il est électronique.

Les thermomètres frontaux

Actuellement, les médecins préfèrent utiliser le thermomètre électronique frontal. Il permet de prendre la température de bébé sur le front. Vous pouvez vous en procurer et l’utiliser en prenant soin de bien nettoyer sa peau. L’appareil est à pointer sous la naissance de ses cheveux et il laisse apparaitre le résultat sur l’écran.

À part cela, il y a également les indicateurs frontaux. Il s’agit d’une bande à poser sur son front et qui montre le résultat par une couleur.

Ajouter un commentaire

Suivez-nous

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et Google+