La beauté au naturel

Les bienfaits de la nage sur bébé

Les séances d’éveil aquatique pour bébé sont devenues très populaires. Certains pédiatres les conseillent, tandis que d’autres sont contre. Par ailleurs, il existe plusieurs bienfaits de la nage pour bébé. Outre le plaisir et l’amusement, elle favorise également son développement et sa croissance. En l’initiant plutôt, l’enfant peut apprendre plus facilement la nage. Et il est plus facile pour lui de combattre la peur de l’eau.

Pour vous aider à prendre une décision sur les séances de bébés nageurs, voici les détails :

La séance de nage favorise le développement de bébé

Faire de la nage très tôt permet aux enfants d’apprendre facilement à nager. Au début, il découvre un environnement inconnu. Et il faut lui apprendre petit à petit à vaincre la peur de l’eau. Mais en général, un nourrisson ne connaît pas la peur de l’eau. C’est pour cela qu’il est plus intéressant d’initier votre bébé assez tôt à la nage.

La séance débute toujours dans les bras de papa ou maman pour éviter l’angoisse et l’affolement. Puis, des accessoires sont mis à sa disposition pour l’amuser et réveiller ses sens. Il apprend à gérer et contrôler la respiration sous l’eau. Il découvre ainsi la confiance en soi et l’autonomie. C’est alors une excellente manière pour lui apprendre à connaître son corps. C’est également une occasion pour d’améliorer la relation entre lui et les parents. A part cela, il découvre au fil de temps plus de vocabulaires, de nouvelles stimulations et de sensations. Dans les piscines publiques, les séances de bébés-nageur se déroulent en présence de plusieurs enfants et parents. C’est alors le bon moment pour le laisser s’ouvrir, communiquer et sociabiliser avec les gens. En gros, la nage favorise alors le développement de bébé, sur le plan physique et psychique.

Comme tout le monde, après les activités et les amusements à la piscine, votre enfant sera fatigué. Il passera alors une longue sieste réparatrice.  La sieste est aussi importante pour son développement. En plus de se reposer, l’enfant assimile les connaissances acquises pendant les phases d’éveil. En plus, elle favorise la croissance de bébé.

Bébé se familiarise aux activités physiques

Pendant qu’il apprend à connaître son corps, votre bébé apprend également à contrôler ses mouvements et sa respiration. D’autant plus que la nage favorise la circulation et le développement de son système cardiaque. L’initiation peut stimuler sa passion du sport lorsqu’il sera un peu plus grand. En plus, l’activité physique est importante pour maintenir son organisme en bonne santé, et peut aussi stimuler sa croissance et son développement.

Le réflexe natatoire de bébé

Tous les nourrissons ont le réflexe natatoire (dit d’apnée). En plongeant dans l’eau, le bébé ferme sa bouche et bloque automatiquement sa respiration. Même l’agitation des bras et des jambes se fait tout seule. C’est comme s’il retrouve la sensation dans le ventre de maman, immergé dans le liquide amniotique. Il est comme un poisson dans l’eau.

L’apprentissage de la nage en douceur

Au début, le temps de la baignade doit être de 15 minutes. Le but est de lui procurer du plaisir et de se familiariser avec l’eau. Il apprend d’abord à souffler, à taper l’eau avec les bras, puis à battre des jambes. Un peu plus grand, une fois qu’il marche, il peut commencer à sauter à partir du rebord et atterrir dans les bras de maman ou papa. Ensuite l’apprentissage continue par la recherche de jouet sous l’eau; faire le tour du bassin en étant agrippé au bord… Cette étape est appelée « l’éveil aquatique ». Elle est généralement pratiquée chez les enfants moins de 2 ans. Attention, le but de l’éveil est l’initiation au plaisir, non l’apprentissage de la natation proprement dite.

Article recommandé:  Le liniment pour bébé

C’est après 2 ans qu’il commence à apprendre les mouvements de la nage. Commencez par les battements de jambes avec une planche, puis avec les bras un peu plus tard. Pour les enfants qui sont initiés à la nage un peu plus tard. L’apprentissage commence en général entre 4 et 6 ans. Par ailleurs, l’apprentissage est assez délicat. Papa et maman ont besoin d’être patients. Il peut y avoir des fois où l’enfant pleure ou a peur. Dans ces moments, il faut éviter de les bousculer et d’insister. Il vaut mieux attendre une autre fois, dans une prochaine séance. La peur met du temps à disparaître, cela peut prendre quelques mois chez certains bébés.

A quel âge initier bébé à la nage ?

Un bébé peut pratiquer la nage dès ses 4 mois. Mais la familiarisation avec l’eau se fait en réalité dès sa naissance. Alors durant ses premiers mois, vous pouvez l’emmenez à des séances de bébés-nageurs. Les piscines collectives en organisent souvent les week-ends, vous pouvez renseigner. Il y a des personnes qui sont qualifiées dans le guidage des gestes et attitudes pour l’accompagnement de bébé. Vous pouvez ensuite reproduire les exercices dans votre piscine privée pendant votre journée détente en famille.

Un certificat médical exigé pour les séances de piscine pour bébé

L’inscription à la séance de bébés-nageurs requiert un certificat médical provenant de son pédiatre. Il faut un calendrier vaccinal à jour. Votre bébé doit avoir reçu la deuxième injection de DTP pour pouvoir y participer. Ainsi, le médecin doit procurer un certificat pour affirmer que des contre-indications sont absentes.

Par ailleurs, certains pédiatres sont contre ces séances de bébés nageurs. La raison : l’eau favorise la transmission de diverses maladies (surtout cutanées). Il y a également les infections de la gorge, du nez ou des oreilles. Mais en prenant les bonnes précautions, vous pouvez parfaitement éviter ces problèmes.

Précautions et contre-indications

  • Première précaution à prendre : bien choisir la piscine où inscrire votre enfant. Renseignez-vous sur les normes et la réglementation concernant les piscines qui accueillent les enfants. Et choisissez celle qui répond parfaitement aux normes exigées. Et vous aussi, respectez les règlements sur l’hygiène imposée par les responsables de la piscine. Cela permet d’éviter les risques de contamination des maladies via le bain.
  • Il faut préparer votre enfant à la nage. Pour cela, baissez petit à petit la température de son bain. Faites-le quelques semaines avant la première séance de nage. Cela lui permet de s’habituer plus facilement à la température de la piscine. 31 à 32 degrés, c’est parfait pour éviter le choc thermique. Faire manger bébé une demi-heure avant la nage lui permet également de mieux supporter la température de l’eau.
  • Pour mettre bébé à l’aise, vous devez aussi être bien détendue. Dans le cas contraire, vous pouvez transmettre votre inquiétude à votre enfant.
  • Si vous voyez que votre enfant a froid, sortez-le de l’eau. Il est inutile de continuer la séance avec ce désagrément, même s’il reste encore beaucoup de temps.
  • Durant la baignade, il va dépenser des calories et a besoin de reconstituer ses réserves. Pensez donc à emporter un petit encas après le bain (fruit, compote, crème…).
  • En cas de maladie contagieuse, laisser bébé se reposer à la maison. La contre-indication s’adresse également aux bébés qui ont des problèmes cutanés : eczémas, irritations… L’eau chlorée peut aggraver le problème. Alors, il vaut mieux éviter de les emmener à la piscine.
  • Lorsque vous emmener bébé nager, pensez à lui mettre une couche étanche. Et emportez toujours des couches de rechange. Préparez un peignoir assez proche du bassin pour la sortie de l’eau.
Article recommandé:  Les soins du cordon ombilical

Les normes et réglementations sur la piscine pour bébés-nageurs

Pour pouvoir accueillir des bébés, une piscine doit répondre aux normes. Le taux de chloramines doit rester en dessous de 0,6mg par litre. Le bassin doit être soumis régulièrement à des contrôles d’hygiène et de sécurité.  L’eau de la piscine doit être chauffée entre 32 et 37° pour être favorable aux enfants. Et un moniteur doit accompagner et guider les parents et les enfants durant la séance.

Les réglementations qu’exigent les piscines :

  • Les parents et les bébés doivent prendre une douche avant d’entrer dans le bain.
  • Pour se déshabiller, il faut aller dans les vestiaires.
  • Seuls les maillots de bain sont autorisés autour du bassin.
  • Il faut toujours passer par le pédiluve avant d’entrer dans le bassin.
  • Mettez d’abord une serviette sur les matelas à langer avant d’y poser bébé ou avant de vous allonger dessus.
  • Mettez les couches et les lingettes sales dans un sac en plastique avant de les jeter dans la poubelle.
  • En sortant du bain, séchez bien l’enfant en insistant particulièrement au niveau des oreilles.

Soins adaptés à bébé nageur

La peau de bébé est sensible, il lui faut une protection pour faire barrière au chlore. Effectivement, le chlore agresse et assèche la peau. Ce n’est pas seulement pour lui, mais pour vous aussi. Même les cheveux risquent de s’abimer au contact de l’eau chlorée de la piscine. C’est pourquoi il faut faire des soins cutanés et capillaires. Ainsi, le critère de choix est porté sur l’huile de coco et l’huile de jojoba. Par ailleurs, les huiles adaptées aux bébés doivent être inodores ou légèrement parfumées. Car, il faut que l’enfant puisse distinguer facilement l’odeur de papa et maman. 

Vous pouvez utiliser l’une de ces huiles végétales sur la peau et les cheveux de votre bébé (et les vôtres aussi). L’huile est à appliquer avant le bain pour servir de barrière au chlore. Puis, après le bain, il faut hydrater la peau de bébé. Vous pouvez alors utiliser l’huile végétale ou un autre soin hydratant adapté à sa peau toute douce.

Les bienfaits de l’huile de coco pour bébé

La peau de bébé a besoin de beaucoup d’attention. Et l’huile de coco répond justement à tous ses besoins. Elle est à la fois nourrissante, adoucissante et surtout hydratante. Après le bain, bébé peut attraper froid et l’huile est parfaite pour le réchauffer en un rien de temps. En même temps, elle agit en tant que réparatrice pour sa peau qui vient d’être agressée par l’eau de la piscine. En l’appliquant avant la piscine, l’huile forme une barrière protectrice. Tandis qu’après la piscine, elle prévient l’assèchement et l’irritation. À part la peau, l’huile de coco est aussi recommandée pour traiter les cheveux de bébé contre les méfaits du chlore.

Pour hydrater la peau de bébé après la nage, il suffit de verser quelques gouttes d’huile de coco dans son bain. Ensuite, vous pouvez lui faire un massage pour atténuer la fatigue et l’aider à s’endormir facilement.

Article recommandé:  Déboucher le nez de bébé naturellement

Les bienfaits de l’huile de jojoba pour bébé

Comme vous le savez déjà, le chlore dessèche la peau. La peau de bébé a donc besoin d’un soin bien hydratant comme l’huile de jojoba. Elle est adaptée à tous les types de peau et particulièrement à la peau sensible. Elle a des propriétés nourrissante, protectrice, adoucissante et ré-équilibrante. Elle est également capable de stimuler la régénération cellulaire. Ce qui est excellent pour contrer l’effet agressif du chlore de la piscine. Tout comme l’huile de coco, elle peut servir de barrière protectrice à appliquer avant d’entrer dans l’eau. Puis, elle peut servir de soin hydratant après la nage. Elle est autant excellente en soin cutané qu’en soin capillaire. Attention, pour utiliser l’huile de jojoba sur la peau de bébé, il faut d’abord la diluer pour éviter d’obstruer ses pores. Comme diluant vous avez le choix entre l’huile de coco, de noyau d’abricot, de coton, de sésame et d’amande douce. Vous pouvez ensuite l’appliquer sur la peau de bébé avant et après la séance de nage.

Recette de soin hydratant pour bébé

Pour faire un soin complet, il vaut mieux rassembler plusieurs propriétés d’ingrédients différents. Au lieu d’acheter un soin hydratant ou cosmétique pour bébé, fabriquez-en vous-même. Vous êtes alors sûr d’utiliser un produit 100% naturel et bien adapté à la peau de votre enfant. Voici justement une recette de baume hydratant et calmant pour bébé et enfant :

La liste des ingrédients:
  • cire d’abeille : 20 g
  • Huile d’amande douce pressée à froid : 50 g
  • Huile de coco extra-vierge : 25 g
  • Beurre de karité non raffiné : 25 g
  • Macérât de calendula : 1 cuillère à soupe
  • Vitamine E : 8 gouttes
  • Huile essentielle de lavande vraie : 5 gouttes

Préparation et application :

  1. Désinfectez tous les ustensiles que vous allez utiliser pour la préparation.
  2. Commencez ensuite par faire fondre la cire d’abeille au bain-marie.
  3. Retirez du feu, puis ajoutez le beurre de karité et l’huile de coco. Mélangez pour faire fondre le beurre.
  4. Ensuite, ajoutez l’huile d’amande douce, le macérât huileux de calendula, la vitamine E et l’huile essentielle de lavande.
  5. Prenez un contenant en verre pour la conservation. Versez-y la préparation et laissez refroidir.
  6. Une petite noix du baume suffit pour l’application.
  7. Faites fondre par frottement dans vos mains et appliquer sur la peau de bébé (sur tout son corps).

Zoom sur les ingrédients :

La cire d’abeille est nécessaire pour obtenir la consistance du baume. C’est un durcisseur naturel totalement inoffensif. Elle durcit et augmente le pouvoir filmogène du baume. Elle permet aussi d’équilibrer les émulsifiants dans la préparation.

L’huile d’amande douce est parfaitement recommandée pour la peau fragile des nourrissons. Elle est adoucissante, apaisante, nourrissante et fortifiante. Elle est surtout indiquée pour la peau sèche et sensible.

Le beurre de karité est souvent utilisé pour calmer et soigner l’irritation de la peau des bébés et d’enfants. Elle est aussi connue comme étant un soin très hydratant pour la peau et les cheveux. Il a un pouvoir apaisant et agit en antibactérien. Il est capable de rendre la peau de l’enfant encore plus douce.

Le macérât de calendula peut stimuler la régénération cellulaire. Elle est aussi adoucissante et assouplissante pour la peau. Elle peut prévenir le vieillissement cutané.

La vitamine E est un conservateur naturel parfaitement inoffensif. En plus, elle est utile pour maintenir une peau en bonne santé.

L’huile essentielle de lavande vraie est l’une des rares huiles essentielles utilisables sur les enfants et les bébés. Elle peut apaiser la fatigue et la douleur chez l’enfant. Elle est souvent utilisée pour atténuer les coliques.

Ajouter un commentaire

Suivez-nous

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et Google+