La beauté au naturel

Astuces pour moins transpirer

Beaucoup de personnes souffrent de transpiration excessive et ignorent comment y remédier. Cela engendre des effets négatifs sur la peau et du point de vue social. Cependant, il existe plusieurs astuces naturelles pouvant réduire la sudation, sans pour autant interférer sur le fonctionnement naturel de l’organisme. Il est vrai que la transpiration est nécessaire pour réguler la température corporelle.

En savoir un peu plus sur la transpiration

La transpiration ou sudation est un phénomène naturel par lequel le corps évacue la sueur. Elle joue un rôle important dans la thermorégulation. Elle permet effectivement de réduire la température corporelle et évite à l’organisme de trop s’échauffer. La sueur refroidit le corps en s’évaporant. Cela se produit par exemple quand le soleil tape fort ou quand une personne fait du sport. Le même phénomène arrive en cas de fièvre.

Un fort haussement de la température corporelle cause l’inhibition du centre thermogenèse et il stimule le centre de thermolyse. Dans le cas où la transpiration s’avère être inefficace, la personne risque une hyperthermie. Pour éviter cela, il vaut mieux se mettre au frais et boire de l’eau.

Par ailleurs, beaucoup de personnes sont victimes d’hypersudation ou transpiration excessive. Dans ce cas, le phénomène devient gênant. Il faut aussi reconnaître que la transpiration dégage une odeur plutôt désagréable.

L’hypersudation, quelles sont les causes et les conséquences ?

Chez les personnes atteintes de transpiration excessive, leurs mains transpirent facilement. Elles craignent de faire des activités physiques par peur de trop transpirer. Elles sont obligées de se changer et de se doucher plusieurs fois dans la journée. Effectivement, elles transpirent beaucoup au niveau des pieds et des aisselles. Cependant, tout le monde qu’importe son âge peut être atteint par ces symptômes.

Les causes de la transpiration excessive

Selon des hypothèses scientifiques, l’origine de la transpiration peut être :

  • Soit des facteurs héréditaires : environ 25% des personnes victimes d’hypersudation ont au moins un parent ayant le même problème.
  • Soit un dérèglement du système nerveux : même si la température corporelle est normale, les glandes sudoripares continuent à produire de la sueur.

Voici les facteurs qui peuvent engendrer une sudation excessive :

Le premier est le temps chaud. Quand il fait très chaud, il est normal que la chaleur métabolique augmente également. En général, la température idéale pour le corps humain se situe entre 20 et 27°C. Au-delà de cette plage thermique, l’organisme active la transpiration et fait son possible pour s’adapter.

Le deuxième facteur probable est l’effort physique. En pratiquant une activité physique, la température corporelle augmente. L’organisme dépense plus de glucose et de dioxygène lorsque le muscle fait des efforts. Cette dépense entraîne la libération de la chaleur.

Le troisième facteur causant une hypersudation peut également être le stress ou l’émotion forte. En effet, le stress est capable de dérégler la température corporelle. Il stimule en plus la production de glucocorticoïdes. D’après une étude scientifique, la chaleur corporelle produite durant le stress provient des graisses. Il arrive même que le corps subisse un haussement de température semblable à la fièvre.

Article recommandé:  Que faire pour lutter contre la chute de cheveux en post-partum ?

Le quatrième est la consommation d’alcool et d’aliments épicés. L’alcool possède des propriétés vasodilatatrices (dilate les vaisseaux sanguins). Cela favorise la libération de la chaleur à la surface de la peau. Quant aux épices, elles stimulent la circulation sanguine. Il arrive également qu’elles réchauffent le corps en éliminant les excès d’eau dans les tissus.

Il arrive qu’une personne soit atteinte d’hypersudation passagère. Cela peut être causé par : la ménopause, le surpoids, les troubles anxieux, l’hyperthyroïdie, une infection, le lymphome… ou la maladie de Parkinson… La prise de certains médicaments peut aussi la provoquer (antidépresseurs, tamoxifène…).

Les conséquences de la transpiration intenses

Certes, la transpiration est nécessaire pour l’organisme, mais quand elle est excessive, elle peut avoir des répercussions négatives. Elle peut en effet :

  • Entrainer des problèmes cutanés, à savoir : la mycose, les gelures et les verrues. Les bactéries, les microbes et les champignons prolifèrent davantage dans les milieux humides.
  • Favoriser une déshydratation : chez les personnes fragiles (bébés, personnes âgées…), surtout en période de canicule.
  • Engendrer une gêne sociale : la personne atteinte peut devenir anxieuse (voire dépressive), cela peut même avoir des retentissements professionnels.

Vous pouvez en plus y ajouter l’usure rapide des vêtements et des chaussures qui est causée par l’acidité de la sueur.

Moins transpirer des pieds : astuces naturelles

Si vous transpirez facilement des pieds, vous pouvez y remédier en suivant les conseils suivants :

Premièrement, choisissez bien vos chaussures. Évitez tant que possible les chaussures fermées comme les bottes en caoutchouc. Privilégiez le port de baskets en toile ou de chaussures en cuir qui permettent une bonne aération. Il faut que vous vous sentiez bien à l’aise dans vos souliers. Choisissez-en une paire qui fatigue moins en marche. Lorsqu’il faut chaud, préférez les sandales pour profiter d’une aération maximale.

Deuxièmement, optez pour des chaussettes en coton. La matière synthétique favorise la transpiration et la macération de vos pieds. Tandis celle en coton permet d’absorber l’humidité et laisse la peau respirée normalement. Si nécessaire, il faut les changer une à deux fois par jour. Vous pouvez également vous procurer des chaussettes spéciales antibactériennes en pharmacie.

Troisièmement, appliquez de la pierre d’alun sur vos pieds. Il s’agit d’une astuce naturelle de grand-mère très efficace pour absorber l’humidité et neutraliser les odeurs. Vous pouvez en trouver facilement sous forme de poudre ou de solide. Appliquez-en sur la plante de vos pieds avant de mettre vos chaussettes ou chaussures.

Quatrièmement, faites un massage avec une huile anti-transpirante. Voici comment la préparer :

La liste des ingrédients:
  • Huile végétale de Macadamia : 5 ml
  • Huile essentielle de menthe poivrée : 5 gouttes
  • Huile essentielle de Sauge sclarée : 10 gouttes
  • Huile essentielle de cyprès : 10 gouttes

Préparation et application :

En ce qui concerne la préparation, il suffit de mélanger les huiles essentielles dans l’huile végétale. Versez d’abord l’huile de macadamia dans un petit contenant, puis ajoutez les gouttes d’huiles essentielles. Mélangez bien avant de l’utiliser.

Article recommandé:  Recette de cosmétique maison pour la peau mature

Quant à l’application, il faut le faire le matin et le soir tout en massant légèrement vos pieds. Faites des massages circulaires pour que le soin pénètre bien la peau.

Bienfaits des ingrédients :

L’huile de macadamia est nécessaire pour diluer les huiles essentielles, parce qu’elles peuvent irriter la peau. Elle est souvent sollicitée en cosmétique pour protéger la peau des agressions extérieures ; comme les rayons U.V. Elle possède également des propriétés régénératrices, cicatrisantes et nourrissantes. Elle permet d’atténuer les gerçures.

L’huile essentielle de menthe poivrée est très rafraichissante, elle a la capacité de réguler la température corporelle. Son utilisation est fortement recommandée en été. Elle permet en plus de soulager la sensation de fatigue et de jambes lourdes. Elle est en plus capable de diminuer la mauvaise odeur.

L’huile essentielle de sauge sclarée peut également réguler la thermogénèse. Cela est possible grâce à son action purifiante et œstrogène-like. Elle régule à la fois la production de sébum et de sueur. Elle est aussi une excellente régulatrice sanguine. Elle est relaxante et sédative.

L’huile essentielle de cyprès est anti-transpirante et antibactérienne. En régulant la circulation sanguine, elle permet de réduire les jambes lourdes, l’enflement et, etc. Elle prend soin de la peau en l’adoucissant et en réduisant les tiraillements.

Moins transpirer des aisselles : astuces naturelles

Il tout à fait possible de prévenir la transpiration excessive au niveau des aisselles en suivant les conseils suivants :

En premier lieu, utilisez un savon doux au pH neutre pour faire votre toilette. Lavez les zones concernées une à deux fois par jour et séchez bien pour éviter la macération.

En deuxième lieu, épilez-vous les aisselles. Cela permet de réduire l’adhésion de la sueur sur les poils.

En troisième lieu, portez des vêtements en fibre naturelle : lin, coton ou laine. Ils permettent à votre peau respirée normalement. D’autant plus que la fibre naturelle a plus de capacité à absorber l’humidité.

En quatrième lieu, mangez sainement. Réduisez, voire évitez la consommation d’alcool, de caféine et d’épice.

En cinquième lieu, utilisez un déodorant ou un anti-transpirant approprié. L’idéal est d’opter pour un déodorant naturel. Vous pouvez appliquer du bicarbonate de soude en poudre pour réduire l’humidité et neutraliser l’odeur nauséabonde si vous êtes à court de déodorant.

En sixième lieu, apprenez à gérer le stress. Utilisez des techniques de relaxation ou de méditation. Prenez surtout le temps d’apprécier les moments de joie et de rire. Respectez les heures de sommeil pour que votre corps puisse récupérer et mieux gérer le stress.

En dernier lieu, buvez assez d’eau. Cela permet de réguler la température du corps. Vous devez boire un peu plus en été ou en cas de canicule.

Transpiration nocturne : astuces naturelles

La sueur nocturne est souvent causée par : l’apnée du sommeil, le reflux gastro-oesophagien, une infection, un trouble hormonal (la ménopause), un médicament, ou le syndrome des mouvements périodiques nocturnes.

Par ailleurs, vous pouvez y remédier en suivant ces astuces :

Tout d’abord, consultez un médecin. Il peut déterminer les vraies causes de cette sueur nocturne et ainsi prescrire le traitement approprié. En général, selon le diagnostic établi par le médecin, il peut vous conseiller :

  • Un traitement homéopathique
  • Une consultation auprès d’un psychologue
  • Un traitement hormonal
  • Des mesures de prévention, comme un changement d’alimentation.
Article recommandé:  Rituel beauté au naturel et recette cosmétique maison pour la peau acnéique

Puis, faites des exercices de relaxation. Cela peut vous aider à réguler votre sommeil et combattre l’insomnie.

Ensuite, réduisez la température de votre chambre avant de vous coucher. Si nécessaire, éteignez le chauffage central et ouvrez une fenêtre.

Enfin, évitez les boissons chaudes en soirée : alcool, vin, café et chocolat. Buvez de l’eau à la place pour vous hydrater. Vous pouvez également essayer la tisane de sauge :

La liste des ingrédients:
  • Feuilles de sauge séchée : 1 à 1,5 g
  • Eau bouillante : 150 ml

Préparation et consommation :

La préparation est simple, il suffit de faire bouillir de l’eau. Prenez 150 ml et mettez-y les feuilles de sauge. Laissez infuser pendant 5 à 10 minutes avant de filtrer. Buvez-la tiède.

Vous pouvez en prendre trois fois par jour, pendant 10 jours maximum.

Bienfaits de la tisane de sauge :

Elle est conseillée pour combattre la transpiration excessive. En effet, elle contient de l’acide ursolique qui aide à réguler la transpiration. Elle aide aussi à combattre les bouffées de chaleur en cas de ménopause.

Pour ajouter à cela, la sauge est un facilitateur de digestion assez efficace et réduit les gaz intestinaux. Elle a un pouvoir anti-inflammatoire et permet de vous soulager en cas de mal de gorge. Elle a la capacité de stimuler la mémoire et sert de traitement chez les personnes atteintes de maladie d’Alzheimer.

Recette de déodorant naturel fait maison

Ce déodorant solide convient pour les aisselles comme pour les pieds. Il est à base de bicarbonate de soude et d’autres ingrédients naturels anti-transpirants et désodorisants :

La liste des ingrédients:
  • Bicarbonate de soude : 40 g
  • Fécule de maïs : 40 g
  • Huile de noix de coco : 100g
  • Huile essentielle de palmarosa : 10 gouttes
  • Huile essentielle de citron : 10 gouttes
  • Cire d’abeille : 5 g

Préparation et application :

Commencez par tiédir la cire et l’huile de noix de coco (si nécessaire).

Ajoutez ensuite le bicarbonate et la fécule de maïs. Mélangez vigoureusement avec un fouet pour avoir une mixture homogène et lisse.

Puis, versez les gouttes d’huiles essentielles et continuez à mélanger.

Enfin, transvasez la préparation dans un contenant à couvercle.

Appliquez-la sur une peau propre et sèche.

Bienfaits des ingrédients :

Le bicarbonate de soude a une grande capacité absorbante et désodorisante. Il est assainissant et adoucissant.

La fécule de maïs a également des propriétés absorbantes. Elle permet de matifier la peau tout en agissant comme antioxydant. Elle favorise la régénération des cellules et la cicatrisation.

L’huile de coco est une véritable alliée de la peau. Elle est nourrissante, purifiante et hydratante. Elle permet en plus d’atténuer l’irritation. Dans la préparation, elle joue également le rôle de diluant pour les huiles essentielles.

L’huile essentielle de Palmarosa est à la fois antifongique et antibactérienne. Elle permet de prévenir les mycoses et les infections cutanées.

L’huile essentielle de citron possède des propriétés antibactériennes, antiseptiques, désodorisantes, assainissantes et circulatoires. Elle permet en plus de blanchir la peau si vous avez des zones sombres sous les aisselles.

La cire d’abeille est surtout nécessaire pour la solidification de la préparation. Néanmoins, elle possède aussi des bienfaits pour la peau. Elle est anti-inflammatoire, cicatrisante, hydratante et nourrissante.  

S’il vous faut d’autres recettes de déodorant, lisez également l’article « Transpiration : les alternatives naturelles ».

Ajouter un commentaire

Suivez-nous

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et Google+