La beauté au naturel

Que faire pour lutter contre la chute de cheveux en post-partum ?

La perte de cheveux en post-partum est l’un des évènements marquant la vie d’une jeune maman. Beaucoup de femmes préfèrent opter directement vers la coupe courte afin de garder un maximum de volume. Tandis que d’autres mamans préfèrent garder leurs longueurs, mais elles ont du mal à trouver la bonne solution.

En découvrant quelles sont les causes de cette alopécie après accouchement, vous pouvez trouver plus facilement le traitement adéquat. Comme d’habitude, ce sont surtout les soins naturels qui sont à privilégier.

Chute de cheveux en post-partum : c’est normal

Il est parfaitement normal de paniquer en voyant beaucoup de cheveux chuter. Sachez tout de même que les perdre après un accouchement est aussi un fait habituel. Beaucoup de femmes sont passées et doivent passer par là. Il faut dire que l’arrivée de bébé est à la fois agréable et problématique.

En effet, pendant et après la grossesse, le corps de la femme subit de multiples changements. Le plus fréquent est l’alopécie aussi nommée effluvium télogène post-partum. Il peut arriver que les cheveux tombent de part et d’autre de la tête. Il arrive également que ce soit la limite du front qui soit particulièrement touchée.

Les causes de l’alopécie après l’accouchement

La majorité des problèmes et maux pendant la grossesse et après l’accouchement est due aux troubles hormonaux. Pendant la grossesse, la peau et les cheveux peuvent recevoir des effets bénéfiques provenant des hormones de grossesse. Les cheveux sont plus sains, beaux et forts grâce à l’augmentation de la sécrétion d’œstrogène.  

Tandis qu’après l’accouchement, son taux chute subitement et détériore l’état général des cheveux. C’est pour cela qu’une perte survient à l’arrivée de bébé.

Les facteurs aggravants

Outre le dérèglement hormonal, le stress et la fatigue peuvent aggraver la situation. En effet, l’avènement de bébé bouleverse la totalité de la vie de la maman et crée du stress chez elle. La fatigue s’en suit à cause de l’allaitement, des soins de bébé, le ménage, des rendez-vous médicaux, les courses, les visites…

Le stress combiné à la fatigue influence directement sur la chute de cheveux. Ils libèrent des neurotransmetteurs qui causent le dérèglement du cycle pilaire.

L’alopécie post-partum dure combien de temps ?

En général, elle commence trois mois après l’accouchement et elle dure trois à six mois maximum. La durée dépend de chaque femme. D’ailleurs, elle touche seulement la moitié des femmes en post-partum. Il peut arriver que la chute soit de courte durée ou qu’elle soit d’une durée plus longue.

Cela dit, si vous dépassez les six mois, il vaut mieux consulter un médecin, car la chute peut devenir chronique. Cela peut cacher une alopécie androgénétique ou  des problèmes thyroïdiens. Un professionnel de santé peut dans ce cas vous prescrire les bons traitements.

Article recommandé:  Soigner et entretenir les pieds régulièrement

Ce qu’il faut faire pour empêcher la chute de cheveux

La chute de cheveux après l’accouchement est temporaire. Vous pouvez parfaitement attendre qu’elle passe si vous vous sentez trop fatiguée pour ajouter un soin capillaire à votre nouvelle routine. Cependant, elle est réversible et il existe plusieurs remèdes pour la prévenir et la traiter.

Mais avant d’utiliser quoi que ce soit sur vos cheveux, pensez tout de même à :

Manger équilibré

En vérité, l’alimentation équilibrée doit être suivie dès le début de la grossesse et être continuée après l’accouchement. Il faut que les aliments que vous mangez favorisent le renouvellement cellulaire tout en subvenant à tous les besoins de votre corps.

Par ailleurs, un cheveu a besoin de :

  • Vitamines surtout du groupe B (B8, B6 et B5) : pour le renouvellement cellulaire.
  • Zinc, protéines et souffre : pour la fabrication de la kératine.
  • Fer : pour permettre l’apport d’oxygène au niveau des racines.
  • Magnésium : pour limiter le stress.

Vous pouvez trouver chacun de ces nutriments dans les légumineuses, les céréales, la viande rouge, le poisson, les fruits de mer, la viande blanche, le soja, les œufs, le chocolat…

Se brosser et laver les cheveux doucement

Pourquoi les brosser au lieu de les peigner ? Le brossage est surtout recommandé pour prendre soin du cuir chevelu et des cheveux sensibles. Comme c’est le cas de vos cheveux en post-partum, il vaut mieux utiliser une brosse plutôt qu’un peigne. Se peigner les cheveux est bien sûr indispensable pour démêler, mais après le démêlage, il vaut mieux leur apporter de la douceur en les brossant.

Préférez une brosse douce pour coiffer et lisser vos longueurs. En choisissant une faite avec des matières naturelles, vous pouvez en plus les rafraîchir, renforcer et apporter de l’équilibre.

Pour prendre soin de votre chevelure, vous pouvez par exemple opter pour une brosse plate en poils de soie ou une en poils de sanglier. L’une ou l’autre aide également à limiter l’électricité statique.

Pour le peigne, vous pouvez également en utiliser un fait de matière naturel comme le bois de Santal, le bois de frêne… ou encore la corne. Ces types de peignes limitent la casse lorsque vous démêlez vos cheveux.

Se couper les cheveux

Il faut l’avouer changer de tête pour un évènement important est agréable. Mais le fait de couper les cheveux n’est pas seulement appréciable qu’au niveau esthétique. La coupe permet en outre de diminuer leur fatigue durant le dérèglement hormonal. C’est un bon prétexte pour enfin adopter cette fameuse coupe courte que beaucoup de femmes redoutent. Vous pouvez essayer une coupe tendance pour être une maman stylée.

Utiliser des soins spécifiques

Pour limiter les casses et les chutes, il vaut mieux faire attention et bien vérifier les ingrédients dans vos produits capillaires (shampooing, après-shampooing, sérum…). Les cheveux ont surtout besoin de produits doux légèrement acides.

Bien que vos cheveux soient devenus sensibles, pensez tout de même à utiliser des soins adaptés à leur nature. Cependant, vous pouvez trouver des produits anti-chutes adaptés à vos cheveux et qui stoppent les chutes.

Article recommandé:  La mycose chez l’enfant et le bébé

Les avantages d’un traitement naturel

Ceci s’adresse surtout aux mamans qui allaitent : il faut à tout prix limiter l’utilisation de produits chimiques et synthétiques. Ces produits sont autant nocifs pour la maman que pour son bébé. Les ingrédients chimiques sont également plus agressifs pour les cheveux et peuvent favoriser les chutes.

Actuellement, les produits capillaires naturels sont beaucoup plus accessibles, car vous pouvez en trouver en pharmacie, dans les épiceries et en supermarché. À part prendre soin de vous et de vos cheveux, ils permettent également de préserver l’environnement.

Contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, les produits bio et naturels sont moins chers. Vous pouvez même faire plus d’économie en préparant vous-même vos soins.

Recettes de soins capillaires anti-chutes après accouchement

Le temps que bébé fasse sa sieste, prenez soin de vous. C’est également l’occasion pour préparer votre propre produit capillaire. Vous devez déjà avoir certains des ingrédients dans votre salle de bain et votre cuisine.

Voici quelques recettes pour vous aider à la préparation :

Recette de friction capillaire

La friction capillaire est nécessaire pour stimuler la repousse et stopper les chutes de cheveux en activant la microcirculation. La technique de massage permet en plus de stimuler des points d’acupuncture pour soulager des parties du corps.  

La liste des ingrédients:
  • Huile d’amande douce : 10 ml
  • Huile de germe de blé : 10 ml
  • Huile essentielle d’ylang-ylang : 5 gouttes
  • Huile essentielle de romarin à verbénone : 5 gouttes
  • Huile essentielle de baie Saint-Thomas : 5 gouttes

Préparation et application :

  1. Commencez par mélanger les deux huiles végétales.
  2. Puis, ajoutez petit à petit chaque goutte d’huile essentielle.
  3. Une fois que les huiles sont bien mélangées, appliquez-en un peu sur votre cuir chevelu.
  4. Massez quelques minutes avec le bout des doigts.
  5. Laissez ensuite reposer pendant toute la nuit.
  6. Utilisez le soin la veille de votre shampooing, jusqu’à ce que vos cheveux retrouvent leur état naturel.

Bienfaits des ingrédients :

Vous devez certainement avoir de l’huile d’amande douce dans votre trousse pour lutter contre les vergetures. Sachez qu’elle est aussi bénéfique pour les cheveux. Elle permet de réparer et redonne de la souplesse et de la brillance à votre chevelure. Elle est également apaisante et permet de calmer les démangeaisons au niveau du cuir chevelu. En hydratant les racines en profondeurs, elle permet de les renforcer et prévenir la chute.

Quant à l’huile de germe de blé, elle est à la fois nourrissante et protectrice. Elle prévient la perte d’élasticité du cuir chevelu et donc renforce les racines. Elle contient des agents anti-oxydants qui permettent de stimuler l’oxygénation et circulation sanguine. Elle est riche en vitamines (E, A, D, K, B1, B2, B6, C…). Elle contient des caroténoïdes qui permettent de revitaliser vos cheveux.

L’huile essentielle d’ylang-ylang complète est un soin capillaire incontournable. Elle tonifie, embellit, revitalise et apporte de la brillance à vos cheveux. Elle les nourrit en profondeur et équilibre la production de sébum. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle s’adapte à tous les types de cheveux. Elle est également intéressante pour prévenir les chutes et favoriser la repousse.

En ce qui concerne l’huile essentielle de romarin à verbénone, elle revitalise les cheveux et permet en même temps leur croissance. Elle régularise la sécrétion séborrhée, nourrit et hydrate le cuir chevelu. Beaucoup de personnes l’utilisent mélangée à leur shampooing pour lutter contre les pellicules. Sachez que les pellicules peuvent également être des facteurs fragilisant les cheveux et entrainant ensuite leur perte.

Article recommandé:  Avoir une peau de bébé après l'épilation

L’huile essentielle de baie Saint-Thomas est aussi sollicitée pour stimuler la repousse de vos cheveux. Elle permet en plus de prévenir les pellicules et d’autres infections du cuir chevelu pouvant favoriser la chute de cheveux. Elle est en plus tonifiante et régulatrice de sébum.

À noter : faites bien attention à respecter le dosage pour chaque huile essentielle. Il faut toujours les mélanger avec des huiles végétales et éviter de les utiliser pures.

Recette facile à base d’ingrédients de la cuisine

Le soin suivant est surtout idéal pour limiter l’agression du calcaire sur les cheveux. Il s’agit effectivement d’une eau de rinçage à utiliser après le shampooing. Lorsque le calcaire s’accumule, il étouffe la fibre capillaire. Cela cause des dommages, fragilise les cheveux et les rend cassants.

La liste des ingrédients:
  • Eau tiède : 1 litre
  • Vinaigre de cidre : 4 cuillères à soupe
  • Miel (bio si possible) : 2 cuillères à soupe
  • Citron : 1/2

Préparation et application :

  1. Versez l’eau tiède dans un récipient.
  2. Ajoutez ensuite le vinaigre et le miel.
  3. Pressez le jus du demi-citron et ajoutez-le également à la préparation.
  4. Mélangez bien.
  5. Rincez vos cheveux après votre shampooing habituel et laissez sécher à l’air libre.

Bienfaits des ingrédients :

Le vinaigre de cidre est une arme redoutable contre les frisottis, il permet alors de démêler les cheveux plus facilement. Cela évite de trop les tirer et les agresser pendant le peignage. Il permet en plus de sceller les cuticules et de gainer les fibres capillaires. Son pH acide permet de rééquilibrer celui du cuir chevelu tout en l’apaisant. Il permet aussi de lutter contre les pellicules, les bactéries et les champignons. À part cela, il aide à éliminer les résidus sur le cuir chevelu et sur les longueurs.

Quant au miel, il hydrate, nourrit et adoucit les cheveux et le cuir chevelu. Il est également purifiant et régénérant. Il apporte de la brillance sans alourdir votre chevelure. Il donne de l’éclat et permet d’éclaircir naturellement les cheveux.

Le jus de citron est excellent pour donner de la brillance aux cheveux. Il élimine en effet le dépôt de calcaire et les évite de ternir. En le laissant assez longtemps sur vos cheveux, il permet aussi de les éclaircir naturellement. Il possède aussi des propriétés antipelliculaires et purifiantes. Il peut favoriser la repousse et constitue un bon traitement en cas de perte de cheveux.

Quelques huiles végétales anti-pertes de cheveux

Si vous manquez de temps pour la préparation d’un soin, vous pouvez également faire un bain d’huile végétale. Voici des huiles à utiliser en cas de chute de cheveux :

  • Huile de ricin : fortifiant, favorise la repousse, limite la chute et donne de la brillance aux cheveux.
  • Huile de moutarde : limite la perte, stimule la pousse des cheveux, tonifie et soigne le cuir chevelu.
  • Huile de jojoba : stimule la repousse, antipelliculaire, émolliente, hydratante, apaisante, revitalisante et protectrice du cuir chevelu et des cheveux.

Ajouter un commentaire

Suivez-nous

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et Google+